NOUVELLES
11/12/2012 02:47 EST | Actualisé 09/02/2013 05:12 EST

Un officier des services de renseignement assassiné dans le sud-est du Yémen

Un officier des services de renseignement yéménites a été tué mardi par des hommes armés dans la ville de Moukalla (sud-est), a indiqué un responsable local qui a estimé qu'Al-Qaïda pourrait être derrière l'attentat.

Le colonel Ahmad al-Ramada, directeur adjoint de la sécurité politique dans la ville, chef-lieu de la vaste province désertique du Hadramout, a été tué alors qu'il se rendait à son travail, a indiqué le responsable à l'AFP.

Selon lui, Al-Qaïda, qui a mené de nombreux attentats contre des responsables des services de sécurité et des forces armées dans le sud et l'est du pays, pourrait être derrière l'assassinat.

Un haut responsable militaire, le général Nasser Naji ben Farid, commandant de la zone militaire du centre du Yémen, avait été tué samedi dans une embuscade à l'est de Sanaa, attribuée par des sources militaire et tribale au réseau Al-Qaïda.

Le convoi du général ben Farid avait été attaqué près de la ville de Marib (à environ 140 km à l'est de Sanaa) par des hommes armés, selon une source militaire. Le colonel Hamid al-Caher et deux officiers avaient également été tués dans l'attaque.

Al-Qaïda multiplie les attentats contre les officiers de l'armée et des services de sécurité, en particulier dans le sud et l'est du pays, où le réseau est bien implanté.

faw/at/sw