NOUVELLES
11/12/2012 01:20 EST | Actualisé 10/02/2013 05:12 EST

Un accord en vue pour annuler la grève générale en Tunisie (syndicat)

Le gouvernement tunisien et des représentants du syndicat UGTT ont indiqué mardi soir être proches d'un accord pour annuler la grève générale prévue jeudi pour dénoncer une attaque islamiste contre des syndicalistes.

"Une séance de négociations entre le gouvernement et l'Union générale des travailleurs tunisiens (UGTT) a conduit à un projet d'accord sur l'annulation d'une grève générale jeudi", a indiqué le gouvernement sur sa page Facebook.

Le ministre des Affaires sociales, Khalil Zaouia, a indiqué que le détail du compromis serait annoncé une fois qu'il sera approuvé par le Premier ministre, Hamadi Jebali, et par l'instance dirigeante du syndicat.

Le secrétaire générale adjoint de la centrale syndicale, Belgacem Ayari, a lui aussi indiqué que l'accord pourrait "aboutir à l'annulation de la grève générale".

L'un de ses collègues, Sami Tahri, a toutefois déclaré lors d'une conférence de presse à Tunis que "la grève tient toujours, tout accord devant être entériné par la commission administrative de l'UGTT", l'instance dirigeante du syndicat.

La principale revendication du syndicat est la dissolution de la Ligue de protection de la révolution, une sorte de milice aux méthodes brutales soutenant le parti islamiste Ennahda qui dirige le gouvernement tunisien.

Les syndicalistes accusent cette Ligue d'avoir attaqué dans l'impunité la semaine dernière un cortège de l'UGTT.

La menace de la grève générale intervient dans un climat de tensions en Tunisie, où les manifestations sociales dégénérant en violences et les attaques de groupuscules islamistes se multiplient sur fond d'impasse politique, faute d'un compromis sur la future Constitution.

mh-alf/cco