NOUVELLES
11/12/2012 04:14 EST | Actualisé 10/02/2013 05:12 EST

Pérou: musique et danse pour la présentation du 34e "Dakar" à Lima

Au son de la quena (une flûte andine) et de danses péruviennes traditionnelles, le 34e Rallye Dakar, 5e du genre en Amérique latine, a été présenté mardi à Lima, d'où s'élancera le 5 janvier l'édition 2013.

Etienne Lavigne, le patron de l'épreuve, flanqué de plusieurs ministres péruviens, a détaillé cette nouvelle édition qui comptera 459 véhicules - autos, motos, camions et quads - et se déroulera du 5 au 20 janvier sur 8.400 kilomètres au Pérou et au Chili, avec une incursion en Argentine.

"Le Dakar est essentiellement un événement nomade, avec chaque année de nouveaux parcours représentant de nouveaux défis pour les pilotes", a déclaré M. Lavigne.

"La traversée des déserts péruviens aux merveilleux paysages sera très spéciale", a-t-il ajouté.

Pour sa part, le ministre péruvien du tourisme, José Luis Silva, a promis "une compétition historique qui consolidera le Pérou comme destination touristique internationale".

Selon les autorités péruviennes, le Rallye Dakar pourrait générer des retombées économiques de plus de 276 millions de dollars.

Des pilotes de 53 nationalités participeront au Dakar 2013, le nombre le plus élevé depuis la création de la compétition en 1978.

L'équipe péruvienne baptisée "Fuerza Inca" sera forte de 26 concurrents.

Un de ses jeunes pilotes de quad, Christian Malaga, qui participe à l'épreuve pour la première fois, a estimé "que la route sera difficile pour tous sur les dunes et dans les Andes. Ce sera une compétition dure", a-t-il indiqué à l'AFP, ajoutant que l'altitude n'affectera pas l'équipe péruvienne.

Après un départ depuis les plages de Lima, les concurrents rouleront vers le sud, avec pour étapes Pisco, Nazca et la région d'Arequipa, point le plus élevé de la compétition, qui culminera à 4.970 mètres dans la Cordillère des Andes.

Quelque 10.000 policiers péruviens seront assignés à la sécurité du rallye, a précisé le ministre de l'intérieur Wilfredo Pedraza.

Le Dakar traversera la frontière chilienne le 9 janvier pour terminer l'étape à Arica et rejoindre Calama le lendemain avant de se diriger vers l'Argentine voisine, notamment Salta et San Miguel de Tucuman.

Là, les coureurs connaîtront leur seul jour de repos le 13 janvier avant de repartir pour trois autres étapes argentines avec des arrivées à Cordoba, La Rioja et Fiambala.

Le rallye sera de retour au Chili le 17 janvier, dans les dunes du désert de l'Atacama, et en suivant la côte vers le sud, les étapes de Copiapo et La Serena.

Le grand voyage se terminera à Santiago du Chili, le 20 janvier devant l'emblématique palais présidentiel de la Moneda, au coeur de la capitale chilienne.

ms/hdz/bvo

PLUS:afp