NOUVELLES
11/12/2012 01:26 EST | Actualisé 09/02/2013 05:12 EST

Plusieurs postes ouverts mais peu de nouveaux pompiers à Québec

Le Service de protection des incendies va procéder à l'ouverture de 77 postes permanents à la ville de Québec. Il s'agit de l'un des plus importants processus d'embauche de son histoire.

La création de ces postes permettra à des dizaines de pompiers de consolider leur emploi. Le processus ne prévoit pas toutefois un ajout majeur de nouveaux effectifs. La quasi-totalité des emplois sera comblée par du personnel qui travaille déjà au Service de protection des incendies de la Ville de Québec (SPIVQ).

Selon le directeur du service Richard Poitras, ce processus d'embauche permettra d'ajouter deux équipes de pompiers, dont une à la caserne de la rue Saint-Jean et une autre à la caserne qui se trouve sur la route de l'église dans l'arrondissement Sainte-Foy-Sillery-Cap-Rouge.

Même si elle salue l'initiative, l'Association des pompiers professionnels de Québec croit que ça ne réglera pas la pénurie de personnel à long terme. « À la fin de l'exercice, on va être capable de mieux l'évaluer, mais on peut déjà prédire que quand ça sera terminé, il va manquer de pompiers, ça, c'est sûr », a affirmé le président de l'association, Éric Gosselin.

Les pompiers qui occuperont de nouveaux emplois suivront une formation accélérée leur permettant d'accéder rapidement à leurs nouvelles fonctions.

Les nouveaux postes seront pourvus d'ici la fin de 2013 grâce à une entente en lien avec le nouveau schéma de couverture de risques de la Ville de Québec.

Le SPCIQ en chiffres

  • 463 employés
  • 408 pompiers
  • 16 casernes
  • 50 véhicules
  • 11,000 appels en moyenne par année

Source Ville de Québec