NOUVELLES
11/12/2012 01:54 EST | Actualisé 10/02/2013 05:12 EST

La NFL met fin aux mesures disciplinaires liées au scandale des primes

NEW YORK, États-Unis - La NFL a mis fin aux mesures disciplinaires liées au scandale des primes chez les Saints de la Nouvelle-Orléans, mardi.

L'ancien commissaire Paul Tagliabue a annulé les suspensions de quatre anciens ou actuels joueurs du club, en lien à l'enquête menée par la ligue. Il était en charge de la deuxième ronde d'appels liés à cette histoire.

Le secondeur Jonathan Vilma avait été suspendu pour toute la saison en cours, tandis que l'ailier défensif Will Smith, le secondeur Scott Fujita, qui joue maintenant avec les Browns, et le plaqueur Anthony Hargrove, qui est joueur autonome, avaient eu de plus courtes suspensions.

Tagliabue a décrété que Fujita a été le seul dont la conduite n'a pas porté préjudice à la ligue.

«Bien que j'annule toutes les suspensions, j'ai pleinement considéré, pour finalement rejeter, l'idée de transformer les suspensions en amendes de divers montants pour Hargrove, Smith et Vilma, a dit Tagliabue. Mon affirmation de ce que l'enquête a découvert justifierait certainement des amendes, mais toute cette affaire a été contaminée par des entraîneurs et d'autres personnes chez les Saints.»

Le quart des Saints Drew Brees a mentionné ceci sur Twitter: «Félicitations à nos joueurs pour le retrait des suspensions, mais il y a des choses qui ne peuvent jamais être retrouvées.»

L'enquête de la NFL a découvert que Vilma et Smith étaient au coeur d'un programme de primes aux blessures infligées aux rivaux, selon qu'ils aient perdu conscience ou aient dû quitter dans une voiturette. Le programme, en vigueur de 2009 à 2011, était géré par l'ancien coordonnateur défensif Gregg Williams. Ce dernier a été suspendu pour une période indéfinie.

Goodell a aussi suspendu l'entraîneur-chef des Saints, Sean Payton, pour la totalité de la saison 2012.

Tous les joueurs en question pouvaient jouer pendant le processus d'appels. Peu avant le début de la saison en cours, les suspensions initiales ont été annulées par un comité mis en place pour respecter la convention collective. Le commissaire actuel, Roger Goodell, les avaient toutefois remises en vigueur, avec certains changements.

En parallèle, les joueurs ont défié en cour fédérale la façon dont la NFL a mené toute l'affaire, mais la juge Ginger Berrigan attendait la conclusion du processus d'appels, avant de décider de s'impliquer ou pas.

«Nous croyons que quand un processus est juste et équitable, il en résulte quelque chose de juste et équitable, a dit l'association des joueurs. Nous sommes heureux que Paul Tagliabue se soit placé en accord avec nous, à savoir que les sanctions préalables étaient inappropriées. Nous sommes heureux pour nos membres.»