NOUVELLES
11/12/2012 05:07 EST | Actualisé 10/02/2013 05:12 EST

Haïti: croissance revue en baisse après la sécheresse et les ouragans (FMI)

Le FMI a estimé mardi que la croissance économique en Haïti serait cette année "nettement" inférieure aux prévisions gouvernementales en raison de la sécheresse et du passage de l'ouragan Isaac, qui ont pesé sur la production agricole.

Le produit intérieur brut (PIB) du pays, l'un des plus pauvres de la planète, devrait grappiller environ 2,5% en 2012 alors que le gouvernement tablait sur 4,5%.

"Ce résultat s'explique (en partie) par la sécheresse du printemps et le passage de l'ouragan Isaac, qui ont causé une baisse des récoltes agricoles", assure le Fonds dans un communiqué publié au retour d'une mission à Port-au-Prince.

Le passage d'Isaac fin août avait fait sept morts et provoqué d'importants dégâts sur l'île, qui peine à se relever du séisme de 2010 ayant fait plus de 250.000 morts. L'ouragan Sandy, qui a déferlé sur Haïti fin octobre et fait plus de 50 morts, n'a rien arrangé à la situation.

Le Fonds monétaire international reste toutefois modérément optimiste. Selon lui, la croissance économique pourrait atteindre 6 à 7% en 2013 "dans un contexte de stabilité politique et de sécurité" et à condition que la reconstruction du pays s'accélère.

En 2010, quand l'île avait été touchée par un important séisme, l'institution internationale était venue en aide au pays en effaçant 268 millions de dollars de dette et en accordant un prêt à taux zéro d'environ 60 millions de dollars, assorti d'un programme de réformes et versé par tranches successives.

"La mise en oeuvre du programme (...) est relativement satisfaisante", a estimé le Fonds, appelant notamment l'Etat à augmenter ses "ressources internes" et à limiter les dépenses publiques.

jt/sl/are