NOUVELLES
11/12/2012 01:36 EST | Actualisé 10/02/2013 05:12 EST

Egypte: le chef de l'armée convoque une réunion de dialogue mercredi

Le ministre de la Défense et commandant des forces armées égyptiennes, Abdel Fattah al-Sissi, a annoncé mardi avoir convié le président islamiste Mohamed Morsi et l'opposition à une rencontre mercredi pour tenter de sortir de la crise actuelle.

Le général Sissi "appelle à une rencontre pour l'amour de l'Egypte qui réunira les partenaires de la patrie en présence de M. le président de la République, le gouvernement, l'élite politique, les courants politiques toutes tendances confondues", indique l'armée dans un communiqué publié sur sa page Facebook.

La rencontre doit avoir lieu dans un complexe sportif militaire de la grande banlieue du Caire à 16H30 (14H30 GMT).

L'armée, dont le rôle est central en Egypte, n'a pas pris position entre les deux camps dans la crise née d'un décret présidentiel conférant à M. Morsi des pouvoirs étendus, auxquels il a finalement renoncé, et d'un projet de Constitution controversé qui doit être soumis samedi à un référendum.

Pour autant, l'institution n'a pas manqué de signifier sa présence ces derniers jours, se posant en garante de la stabilité.

Samedi, elle avait exigé un "dialogue" pour sortir de la crise actuelle et mis en garde contre un "désastre" qu'elle ne "laisserait pas faire".

Et lundi, M. Morsi lui a rendu le pouvoir d'assurer l'ordre et d'arrêter des civils, jusqu'aux résultats du référendum. Ce droit très décrié rappelle la période où les militaires ont dirigé le pays, entre la chute de Hosni Moubarak en février 2011 et l'élection du nouveau président en juin.

Cette décision remet l'armée au premier plan, après une période de discrétion à la suite de la mise en retraite en août de son chef, le maréchal Hussein Tantaoui, par M. Morsi.

mon-gde/cr/cco