NOUVELLES
11/12/2012 10:44 EST | Actualisé 10/02/2013 05:12 EST

Egypte: des manifestants franchissent un barrage près du palais présidentiel (AFP)

Plusieurs centaines de manifestants opposés au président égyptien Mohamed Morsi sont parvenus dans le calme, mardi, à franchir un barrage érigé à proximité du palais présidentiel, a rapporté un journaliste de l'AFP.

Les manifestants se trouvaient dans le périmètre de sécurité, à l'extérieur du complexe, gardé par des soldats et des chars de l'armée, après avoir franchi le barrage de blocs de béton et de barrières de métal.

Le calme régnait et aucun accrochage n'avait lieu avec les soldats, dotés d'équipements anti-émeutes.

Alors que le soir tombait sur Le Caire, la manifestation des anti-Morsi commençait à prendre forme aux abords du palais. Certains opposants brandissaient des drapeaux égyptiens.

Les manifestants rejettent le référendum de samedi et le projet de Constitution soumis au vote. Pour eux, le texte ouvre la voie à une islamisation accrue de la législation et manque de garanties pour les libertés.

Au même moment, débutait une manifestation en soutien au président égyptien, organisée à l'appel d'une coalition de partis et mouvements islamistes, à l'instar des Frères musulmans, dont est issu M. Morsi.

Ces manifestations concurrentes font craindre de nouveaux affrontements, après la mort dans la nuit de mercredi à jeudi de sept personnes lors d'accrochages entre membres des deux camps.

Lundi, M. Morsi a chargé l'armée de préserver la sécurité jusqu'aux résultats du référendum controversé sur la Constitution.

jad-gde/cco