NOUVELLES
11/12/2012 03:49 EST | Actualisé 10/02/2013 05:12 EST

Des soldats sud-soudanais accusés d'avoir tué 23 civils dans deux régions

JUBA, Soudan du Sud - Des soldats du Soudan du Sud sont accusés d'avoir tué jusqu'à 23 civils dans deux régions du pays.

Un responsable sud-soudanais a déclaré mardi que le premier incident était survenu la semaine dernière dans l'État de Jonglei. Selon ce responsable, des soldats ont rassemblé des villageois et ont tiré sur le groupe, tuant 13 personnes. Ce responsable a réclamé l'anonymat parce qu'il n'était pas autorisé à s'adresser aux journalistes.

La mission des Nations unies au Soudan du Sud (MINUSS) a déclaré qu'elle était au courant de ces allégations et qu'elle menait une enquête.

L'armée sud-soudanaise est par ailleurs accusée d'avoir ouvert le feu sur des civils samedi et dimanche dans l'État d'Équatoria-Occidental.

Le porte-parole de la MINUSS, Liam McDowall, a confirmé que neuf personnes avaient été tué durant les deux jours de violences dans cette région.