NOUVELLES
11/12/2012 06:41 EST | Actualisé 10/02/2013 05:12 EST

Accès aux soins de santé en Alberta : Lynn Redford nie les allégations de favoritisme

La soeur de la première ministre de l'Alberta, Lynn Redford, a affirmé qu'elle ne s'était jamais servie de ses fonctions pour privilégier l'accès aux soins de santé de certaines personnes.

Mme Redford a indiqué que lorsqu'elle travaillait pour l'ancien conseil régional de santé de Calgary, elle n'accordait pas ce genre de faveurs.

Ces déclarations sont survenues mardi lors de la Commission Vertes sur l'accès privilégié aux soins de santé.

La Commission Vertes doit déterminer si des élus, des proches de partis politiques ou même des joueurs de la Ligue nationale de hockey ont bénéficié de traitements de faveur pour des chirurgies, des vaccins ou d'autres procédures au sein du système de santé publique de l'Alberta.

Mme Redford a affirmé qu'en tant que conseillère aux relations gouvernementales, elle devait aider les députés à apprivoiser le système de santé, mais qu'elle ne le faisait qu'à titre informatif.

Le nom de Lynn Redford cité dans une autre affaire

Le mois dernier, des factures obtenues par CBC avaient révélé que, de 2005 à 2008, l'ancien conseil régional de santé avait remboursé certaines dépenses de Lynn Redford, dont sa participation à une assemblée générale annuelle des conservateurs, des campagnes de financement, incluant des soupers et un tournoi de golf du député conservateur Dave Coutts. Ces remboursements contrevenaient à la loi.

Lynn Redford est maintenant vice-présidente des projets spéciaux de Services de Santé Alberta.