NOUVELLES
11/12/2012 12:07 EST | Actualisé 10/02/2013 05:12 EST

Accident d'Helios: la Cour suprême chypriote ordonne un nouveau procès

La Cour suprême chypriote a ordonné mardi un nouveau procès pour les responsables de la compagnie chypriote à bas prix Helios, acquittés il y a un an après l'accident qui avait fait 121 morts près d'Athènes en 2005.

Dans sa décision, la plus haute juridiction du pays a estimé que le tribunal pénal n'avait "absolument pas compris les choses" et avait "mal interprété l'acte d'accusation", et que sa conclusion n'était pas cohérente avec les faits et avec la responsabilité des accusés.

"Sur le fond de l'affaire, il n'y a aucun doute sur le fait que le tribunal s'est trompé et qu'une décision à l'exact opposé aurait été correcte", a ajouté la Cour suprême.

En décembre 2011, un panel de trois juges avait acquitté par deux voix contre une la compagnie Helios ainsi que son directeur général Demetris Pantazis, son directeur des opérations George Kikides et le chef de ses pilotes, Ianko Stoimenov, poursuivis pour homicide par imprudence.

Au grand dam des proches des victimes, les juges avaient considéré que le fait d'engager de mauvais pilotes n'établissait pas la culpabilité.

Le 14 août 2005, le Boeing 737-300 d'Helios, qui assurait une liaison entre Chypre et Prague via Athènes, s'était écrasé sur une colline près de la capitale de la Grèce alors qu'il était en pilotage automatique et en panne sèche, après un problème de pressurisation de la cabine, causant la mort de toutes les personnes à bord.

Après l'accident, la catastrophe aérienne la plus meurtrière pour les deux pays, Helios a été rebaptisée Ajet Aviation, avant de cesser ses opérations fin 2006.

En avril, la justice grecque a condamné à 10 ans de prison pour homicide par imprudence les trois responsables poursuivis à Chypre ainsi qu'un mécanicien de la compagnie, Alain Irwin.

cc/fc/cco

PLUS:afp