NOUVELLES
10/12/2012 05:47 EST | Actualisé 09/02/2013 05:12 EST

L'émissaire américain au Soudan et Soudan du Sud quitte son poste

L'émissaire spécial américain pour le Soudan et le Soudan du Sud va quitter son poste, deux semaines après avoir mis en garde sur les relations de défiance entre ces deux pays, annoncé lundi la Maison Blanche.

Le président Obama a annoncé le départ de Princeton Lyman, louant, dans un communiqué, "le travail exceptionnel" qu'il a réalisé dans le processus d'indépendance du Soudan du Sud et dans la marche vers l'existence de deux Etats "vivant côte à côte dans la paix".

"Les peuples du Soudan et du Soudan du Sud, qui ont tellement souffert, ont l'occasion de s'offrir un meilleur avenir grâce aux efforts de Princeton qui a enjoint les deux parties à faire de l'intérêt des peuples leur priorité", a affirmé le président.

Pour l'heure, on ignore si le diplomate va être remplacé, a confié une source à la Maison Blanche qui a précisé que ce départ était dans l'ordre des choses lors d'une transition entre deux mandats présidentiels.

Princeton Lyman, 77 ans, expert du continent africain, a connu une longue carrière dans la diplomatie américaine avec des postes d'ambassadeur notamment au Nigeria et en Afrique du Sud.

Le Soudan du Sud, à majorité chrétienne et noire, est devenu indépendant en juillet 2011 après avoir fait sécession du Soudan, surtout arabe et musulman.

Fin septembre, le régime islamiste à Khartoum et le pouvoir à Juba ont conclu des accords de sécurité et de coopération qui n'ont cependant pas permis de régler la totalité de leurs différends, dont la démarcation de la frontière et de la zone pétrolifère d'Abyei.

Selon l'ONU, plus de 900.000 personnes ont été déplacées ou sévèrement affectées par des affrontements dans les deux Etats soudanais frontaliers du Soudan du Sud, Kordofan-Sud et Nil-Bleu.

col/rap/are