NOUVELLES
10/12/2012 12:21 EST | Actualisé 09/02/2013 05:12 EST

Les autorités américaines confirment le décès de la chanteuse Jenni Rivera

MONTERREY, Mexique - Les autorités américaines ont confirmé lundi que la chanteuse mexicano-américaine Jenni Rivera était décédée à la suite d'un accident d'avion survenu dans le nord du Mexique.

Le Bureau de la sécurité des transports (NTSB) des États-Unis a annoncé qu'il avait envoyé une équipe sur place pour enquêter sur l'écrasement et que les autorités mexicaines l'avaient informé que la vedette avait perdu la vie dans le crash.

Les proches de Mme Rivera aux États-Unis avaient déjà peu d'espoir, étant presque certains que l'artiste se trouvait dans le Learjet 25 qui s'est désintégré en s'écrasant dans une région sauvage de l'État du Nuevo Leon.

«Mon fils Lupillo m'a dit que Jenni était effectivement dans l'avion qui s'est écrasé et que tout le monde à bord de l'appareil a été tué», a déclaré le père de la star, Pedro Rivera, aux dizaines de journalistes rassemblés devant sa maison de Los Angeles. «Je crois que le corps de ma fille ne pourra pas être identifié.»

Il a ajouté que son fils se rendrait à Monterrey lundi.

Le ministre mexicain des Transports et des Communications, Gerardo Ruiz Esparza, a affirmé que la force de l'impact avait été si intense que les débris de l'appareil étaient étalés sur une zone de 250 à 300 m.

«Rien n'est identifiable, ni du côté matériel ni du côté humain», a-t-il indiqué.

L'appareil, qui transportait Mme Rivera et six autres personnes, avait décollé de Monterrey, où la chanteuse venait de donner un concert, à 3 h 30, heure locale. Il a été porté disparu 10 minutes plus tard.

La cause de l'accident n'a pas encore été déterminée. Un permis de conduire californien appartenant à la musicienne a été retrouvé sur le site.

Née à Long Beach, en Californie, de parents mexicains, Jenni Rivera était au sommet de la gloire et l'une des femmes ayant remporté le plus de succès dans le domaine du grupero, un style musical largement dominé par les hommes.

Surnommée la «diva de la Banda», l'artiste de 43 ans, mère de cinq enfants et grand-mère de deux petits-enfants, était connue pour son franc-parler concernant ses efforts pour assurer une belle existence à sa progéniture en dépit des nombreux obstacles qu'elle a rencontrés sur sa route.

En plus d'avoir récemment divorcé de son troisième mari, elle a déjà été arrêtée à l'aéroport de Mexico avec une valise contenant quelque 50 000 $ et été obligée de présenter des excuses publiques après que l'un de ses frères eut attaqué un fan ivre qui l'avait insultée.

Mais sa franchise par rapport à sa vie personnelle lui a valu l'affection de millions d'admirateurs aux États-Unis et au Mexique.

«Je ne suis pas différente du public ou de mes fans», avait-elle d'ailleurs confié à l'Associated Press dans une entrevue accordée en mars.

Jenni Rivera a vendu 15 millions d'albums et gagné deux Billboard Mexican Music Awards. Elle a aussi été en nomination aux Latin Grammy Awards en 2002, 2008 et 2011.