NOUVELLES
10/12/2012 08:26 EST | Actualisé 09/02/2013 05:12 EST

Le président vénézuélien Hugo Chavez retourne à Cuba pour soigner son cancer

CARACAS, Venezuela - Le président vénézuélien Hugo Chavez s'est envolé pour Cuba lundi, afin d'être opéré une troisième fois pour un cancer.

Il a désigné son vice-président comme étant son dauphin politique avant de partir.

La télévision publique a montré M. Chavez étreignant le vice-président Nicolas Maduro et d'autres proches avant de monter à bord d'un avion.

M. Chavez a levé le poing alors qu'il montait l'escalier seul. Il s'est ensuite arrêté une dernière fois pour lancer un salut et crier, «Longue vie à notre patrie!».

Le président a révélé qu'il sera opéré pour un cancer à La Havane au cours des prochains jours. M. Chavez était rentré de Cuba vendredi dernier. Il avait déclaré à la télévision, samedi, que des tests avaient détecté des cellules malignes au même endroit que les tumeurs qui lui ont été précédemment retirées.

M. Chavez avait aussi déclaré, pour la première fois, que M. Maduro devrait lui succéder en cas de complications, de manière à assurer la survie de son mouvement socialiste.

La télévision publique a annoncé qu'il est parti pour Cuba après 13h. Des images de son départ ont été diffusées quelques heures plus tard.

«J'espère rentrer bientôt», avait dit M. Chavez un peu plus tôt lors d'une rencontre avec des officiers militaires au palais présidentiel. Il avait profité de l'occasion pour élever son ministre de la Défense, Diego Molero, au rang d'amiral en chef.

M. Chavez avait montré à M. Molero et aux autres une épée dorée qui a jadis appartenu au héros indépendantiste Simon Bolivar. Épée à la main, M. Chavez a déclaré aux officiers qu'il leur fait pleinement confiance, avant de les mettre en garde contre les complots de leurs ennemis, qu'ils soient domestiques ou étrangers.

«Je suis convaincu que notre patrie est en sécurité», a-t-il déclaré.

Plusieurs leaders d'Amérique latine ont souhaité un prompt rétablissement à M. Chavez. Le président de l'Équateur, Rafael Correa, a indiqué sur Twitter lundi qu'il se rendrait à La Havane pour rencontrer M. Chavez.