NOUVELLES
10/12/2012 12:42 EST | Actualisé 09/02/2013 05:12 EST

La FDJ propose de nouvelles mesures de lutte contre le dopage

La FDJ, dont l'équipe cycliste a obtenu lundi sa place en première division (WorldTour) pour 2013, a lancé officiellement plusieurs propositions afin de lutter contre le dopage.

Le groupe français présidé par Christophe Blanchard-Dignac a demandé notamment la mise en place du "Profil de puissance personnalisé", déjà développé au sein de son équipe par l'entraîneur Frédéric Grappe.

"Le cyclisme est le seul sport où une mesure de la puissance développée est possible en permanence", a déclaré la FDJ qui entend s'inscrire "dans une optique de prévention et de ciblage".

L'opérateur de jeux a demandé également la refonte du système de points UCI, lequel "privilégie les résultats sportifs des coureurs et sous-valorise le critère éthique (qui est la manière propre d'obtenir des résultats sportifs)". Ainsi que "des sanctions collectives et plus seulement individuelles, avec le retrait des licences accordées aux équipes qui connaissent des problèmes successifs (système de licence à points)".

La FDJ a rappelé que son modèle (le sponsor actionnaire et partie prenante au conseil d'administration de son équipe) permet "au sponsor d'avoir un regard sur la gestion de l'équipe et disposer ainsi de toutes les informations en transparence".

"Dans ces structures, les managers et l'encadrement médical doivent être non intéressés financièrement au résultat sportif", a souligné le groupe français.

jm/bvo