NOUVELLES
10/12/2012 10:34 EST | Actualisé 09/02/2013 05:12 EST

Iran: Standard Chartered payera 327 millions de plus aux Etats-Unis

La Banque britannique Standard Chartered devra payer 327 millions de dollars de plus aux autorités américaines pour avoir violé le régime de sanctions imposé par les Etats-Unis à différents pays dont l'Iran, ont indiqué la Fed et le Trésor lundi.

Cette somme s'ajoute à la lourde amende de 340 millions de dollars déjà payée en août par la banque à l'Etat de New York, qui l'avait accusée d'avoir réalisé 250 milliards de dollars de transactions illicites avec l'Iran et menaçait de lui interdire d'exercer à Wall Street.

Dans son communiqué, le Trésor précise que les bureaux de Standard Chartered à Dubaï et Londres sont soupçonnés d'avoir enfreint "plusieurs régimes de sanctions" américaines visant l'Iran, la Birmanie, le Libye et le Soudan, en omettant de préciser l'orgine réelle de fonds qui étaient ensuite acheminés vers les Etats-Unis.

Pour ces violations, la banque a accepté au total verser 227 millions de dollars au Trésor, au département de la Justice et aux autorités de New York, selon le communiqué du Trésor.

Dans un communiqué distinct, la Banque centrale des Etats-Unis (Fed) a, annoncé avoir infligé une amende de 100 millions de dollars à Standard Chartered pour avoir "insuffisamment" supervisé le respect des sanctions américaines.

C'est "l'une des plus fortes" amendes infligées par la Fed dans ce genre d'affaires, indique le communiqué.

jt/sl/mdm