NOUVELLES
10/12/2012 01:49 EST | Actualisé 08/02/2013 05:12 EST

Bradley Wiggins, le roi "Wiggo"

Le jaune est devenu en 2012 la couleur de Bradley Wiggins, premier Britannique vainqueur du Tour de France depuis que la plus grande course du monde existe (1903).

Le Londonien, aux allures et aux goûts de rock-star des "sixties", gagne Paris-Nice en mars, le Tour de Romandie en avril, le Dauphiné en juin. Mais c'est en juillet, sur les routes de la Grande Boucle, qu'il atteint son apogée. S'il est aidé (ostensiblement) par son équipier Chris Froome en haute montagne, il impose sa supériorité dans les contre-la-montre, sa spécialité d'origine.

Sur sa lancée, dix jours après le sacre des Champs-Elysées, il enlève le titre olympique de la discipline, sur le parcours de Hampton Court, une ancienne résidence royale de Henri VIII. 2012, l'année Wiggins.

jm/ol/jr/we