NOUVELLES
10/12/2012 04:10 EST | Actualisé 09/02/2013 05:12 EST

Apple et Google font équipe afin de mettre la main sur des brevets de Kodak

NEW YORK, États-Unis - Les sociétés Apple et Google, de sérieuses rivales dans le secteur des téléphones intelligents, ont fait équipe afin de mettre la main sur une série de brevets offerts par le pionnier de la photographie Kodak, selon un article publié par Bloomberg News.

L'agence a indiqué samedi que Apple et Google avaient renoncé à leurs offres individuelles respectives pour le portefeuille de brevets afin de soumettre une proposition conjointe d'une valeur de 500 millions $ US.

Cette somme correspond au minimum que doit obtenir Kodak en échange de ses brevets pour obtenir un prêt de 830 millions $ US crucial pour que l'entreprise puisse se sortir de la faillite.

Apple et Google ont refusé de faire quelque commentaire que ce soit sur les informations publiées par Bloomberg. Kodak n'a pas immédiatement répondu à une demande de réaction.

Kodak s'est placé sous la protection de la loi américaine sur les faillites, en janvier, après avoir régné pendant plus d'un siècle sur le monde de la pellicule photographique. Pionnier de la photo numérique, le géant américain n'a pourtant pas réussi à négocier ce tournant.

Fondé en 1880 par George Eastman, le groupe légendaire établi à New York espère s'en sortir en monnayant ses brevets photographiques et en se recentrant sur l'encre et les imprimantes.

Les comptes de Kodak n'ont été positifs qu'une fois depuis 2004, en 2007, après quatre ans de restructuration et de suppression de milliers d'emplois, juste avant que la crise économique ne commence, en 2008. Mais les difficultés du groupe remontent aux années 1980, lorsque le japonais Fuji s'est attaqué au marché avec des produits nouveaux comme l'appareil photo jetable.