NOUVELLES
09/12/2012 04:13 EST | Actualisé 07/02/2013 05:12 EST

Une marche pour la lutte à la corruption aura lieu à Montréal

MONTRÉAL - Devant l'ensemble des révélations de la Commission Charbonneau au cours des derniers mois, des organismes incitent les citoyens du Québec à occuper un rôle plus actif dans les différentes municipalités de la province.

C'est le message que veulent lancer le Mouvement du 24 septembre et la Ligue d'action civique à l'occasion d'une marche, qui aura lieu à Montréal, dimanche.

L'événement se déroulera dans le cadre de la Journée internationale de lutte à la corruption décrétée par les Nations Unies.

En entrevue, le président de la Ligue d'action civique, Frédéric Lapointe, a expliqué qu'il souhaite notamment voir les citoyens devenir plus vigilants à l'endroit de leur administration municipale.

S'il salue les mesures mises en place par les gouvernements pour lutter contre la corruption, il estime cependant que la solution à ce problème passe par une implication citoyenne plus importante.

Selon M. Lapointe, il n'y a rien de plus décourageant pour les électeurs de voir une administration municipale visée par de nombreuses allégations de malversation demeurer en place, comme à Laval et Mascouche, notamment.

Le président de la Ligue d'action civique souhaite également que les électeurs ne se contentent pas seulement des démissions de Gérald Tremblay à Montréal et de Gilles Vaillancourt à Laval. S'il s'agit d'un pas dans la bonne direction, les citoyens doivent selon lui demeurer aux aguets afin d'être vraiment en mesure d'enrayer la corruption dans le milieu de la politique municipale, croit M. Lapointe.