NOUVELLES
09/12/2012 06:17 EST | Actualisé 08/02/2013 05:12 EST

Libéraux ontariens: les candidats débattent de l'avenir du Nord à Thunder Bay

THUNDER BAY, Ont. - Les candidats à la direction du Parti libéral de l'Ontario se sont affrontés dimanche dans un débat à Thunder Bay qui a principalement abordé les questions du développement économique du nord de l'Ontraio et du contrôle que la région devrait avoir sur son développement économique et social.

Les sept candidats essayaient de combattre la perception que le parti est trop concentré sur Toronto dans une région qui sera fortement contestée lors de la prochaine élection provinciale.

Les messages pourraient difficilement passer, étant donné la lente progression dans la mise en place de l'infrastructure pour développer le gisement de chromite Cercle de feu et la décision du gouvernement de privatiser la Commission de transport Ontario Northland et de mettre le frein à un projet énergétique important.

Des dizaines de manifestants se sont réunis à l'extérieur du local de l'université Lakehead où avait lieu le débat, la plupart d'entre eux des représentants du syndicat des enseignants des écoles secondaires publiques. Ils protestaient contre une nouvelle loi controversée qui donne au gouvernement le pouvoir d'arrêter des grèves, de geler les salaires et de couper dans les avantages sociaux.

Les candidats ont débattu de sujets allant de l'éducation à des enjeux qui touchent les autochtones et les régions nordiques. Mais le débat revenait toujours à savoir si le nord de la province devrait avoir le pouvoir de prendre ses propres décisions sur la façon de créer des emplois, aborder les enjeux des peuples autochtones et maintenir les services publics.

Tous étaient d'accord que le nord de l'Ontario devrait avoir son mot à dire, mais ils ont affiché des divergences sur le degré d'indépendance qui devrait être accordé à la région.