NOUVELLES
09/12/2012 07:14 EST | Actualisé 08/02/2013 05:12 EST

Les rebelles s'emparent d'une grande partie de la base cheikh Souleimane

Des rebelles, d'obédience islamiste, ont conquis dimanche une grande partie de la base militaire de cheikh Souleimane, garnison qu'ils assiègent depuis plusieurs semaines dans le nord-ouest de la Syrie, a affirmé l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

"Ils se sont emparés dimanche matin après de violents combats du poste de commandement du bataillon 111 et des postes de trois compagnies", a déclaré à l'AFP Rami Abdel Rahmane, le directeur de l'OSDH.

"Deux rebelles et un soldat ont été tués. Ils ont fait prisonniers cinq soldats qui ont dit aux rebelles que 140 militaires s'étaient réfugiés dans le centre de recherches scientifique de la base", a-t-il dit. Il a précisé qu'il doutait que ce centre contienne des armes chimiques.

Située à 12 km au nord-ouest d'Alep, la caserne de cheikh Souleimane s'étend sur 2 km2 de collines caillouteuses. C'est la dernière garnison gouvernementale d'importance à l'ouest d'Alep, la métropole du nord, dans une région désormais presque entièrement sous contrôle rebelle.

Samedi, un commandant rebelle de la région, cheikh Azam Ajamar, avait affirmé que ses troupes n'allaient pas attaquer avec des armes lourdes pour ne pas endommager le centre de recherche, évoquant "une forte probabilité pour qu'il y ait des armes chimiques".

rd/sk/fc