NOUVELLES
09/12/2012 08:51 EST | Actualisé 08/02/2013 05:12 EST

La Slovène Tina Maze remporte le slalom géant de St-Moritz; Vonn 27e

ST-MORITZ, Suisse - La Slovène Tina Maze a gagné la descente de slalom géant de St-Moritz, dimanche, obtenant sa troisième victoire consécutive dans cette discipline en Coupe du monde.

Cette victoire accroît son avance sur Lindsay Vonn en tête du classement général. L'Américaine a pris le 27e rang après avoir évité une chute.

L'Allemande Viktoria Rebensburg a pris le deuxième rang devant Tessa Worley, de la France.

Maze a conservé une avance acquise en matinée pour finir huit centièmes de seconde devant Rebensburg, la championne olympique, et l'emporter en 2:11,07. Worley a accusé 55 centièmes de retard.

Vonn a paru dans le pétrin en milieu de deuxième descente quand ses skis ont semblé se toucher. Elle a fini à six secondes de Maze, mais a récolté quatre précieux points au classement.

«C'est pour ça que j'ai persévéré», a mentionné Vonn, qui a vu le titre lui échapper par seulement trois points en 2011.

Marie-Michèle Gagnon, de Lac-Etchemin, a terminé en 12e position. Se trouvant en 26e position après la première manche, elle avait alors un retard de 3,44 secondes sur Maze.

«Je suis très déçue de ma première manche, a dit la Québécoise. J’ai entrepris l’épreuve avec les mêmes repères et les mêmes mots-clés que lors du super-G de samedi, et j’ai fait une grosse erreur à la mi-parcours. J’attaquais trop et je me suis fait avoir quand ça a commencé à tourner. J’étais presque arrêtée à un moment donné. Heureusement que j’avais bien skié avant mon erreur. J’ai réussi à me qualifier de justesse pour la suite.»

Gagnon est passée près de finir la deuxième manche avec le meilleur temps, mais elle a été devancée de 22 centièmes par Rebensburg.

«Je savais quoi faire pour que les choses se passent mieux en deuxième manche. Je restais au-devant du tempo et je prenais les virages plus tôt. C’est ça qui fonctionne pour moi. Ce n’est rien de très spécial. Je me suis tout simplement concentrée à reproduire ce que je fais à l’entraînement et ça a fonctionné.»

Marie-Pier Préfontaine, de Saint-Sauveur, a vu son épreuve prendre fin en première manche avec une 35e position. Seules les 30 premières accédaient à la deuxième partie de la compétition. L’Ontarienne Larisa Yurkiw a connu le même sort, en finissant 49e en première manche.

Maze a obtenu quatre victoires cette saison. Elle et Vonn ont remporté huit des 10 épreuves de la Coupe du monde, jusqu'ici.

«C'est sûr que c'est un défi de maintenir ce rythme-là, a dit Maze, lointaine deuxième au classement général, l'an dernier, quand Vonn a dominé. C'est le résultat de quatre ans de travail. J'ai acquis de la puissance et de la constance, je peux compter sur de bons équipements et je suis bien entourée.»

Au classement général, Maze a 234 points d'avance sur l'Allemande Maria Hoefl-Riesch, neuvième dimanche.

Vonn est troisième, à 263 points de Maze. Elle espère réduire l'écart lors d'une descente et d'un super-G à Val d'Isère en France, la semaine prochaine.

«Il faut que je gagne chaque épreuve de vitessse. Je dois me reposer parce qu'en ce moment, je ne me sens pas super bien», a dit Vonn, qui n'est pas encore au sommet de sa forme après un séjour à l'hôpital pour des douleurs à l'estomac, le mois dernier.