NOUVELLES
09/12/2012 10:29 EST | Actualisé 08/02/2013 05:12 EST

Coupe du monde/Val d'Isère: Hirscher se rassure et remercie Pinturault

L'Autrichien Marcel Hirscher s'est rassuré en remportant dimanche le slalom géant de Val d'Isère, son premier succès de la saison en Coupe du monde de ski alpin, qui le replace dans la course au grand globe de cristal dont il est le détenteur.

Hirscher, 23 ans, a gagné pour la troisième fois dans la station savoyarde, mais cela n'a tenu qu'à un fil, le Français Alexis Pinturault, vainqueur la veille du slalom, faisant une faute d'intérieur à quatre portes de la fin.

Les deux skieurs avaient dominé la concurrence en première manche, seulement séparés de 5/100e à l'avantage de Hirscher, quand l'Autrichien Philipp Schörghofer, alors troisième, était repoussé à 1 sec 38.

"C'est une satisfaction de pouvoir l'emporter à nouveau. Je m'interrogeais: +Que t'arrive-t-il, tu n'es que deuxième?+. En slalom géant, ce n'était pas simple. Bien sûr, une deuxième place (dimanche dernier à Beaver Creek), c'est un bon résultat, mais au niveau de la performance, être 3 sec 12/100e derrière Ted Ligety (à Sölden, où Hirscher était troisième pour l'ouverture de la saison), ce n'était pas une bonne position", a admis le Salzbourgeois.

Pinturault est donc passé sans transition du bonheur de son éclatante victoire entre les piquets serrés, samedi soir, à la déception dominicale. "J'avais beaucoup d'avance sur le troisième, mais l'objectif c'était d'aller chercher la victoire. J'ai tenté et j'ai perdu, malheureusement. Et puis on ne peut pas calculer en Coupe du monde comme chez les juniors", a souligné le skieur prodige et prodigue, âgé de 21 ans.

L'erreur du Français a fait le bonheur de l'Allemand Stefan Luitz, 20 ans et déjà 13e à Beaver Creek. Avec le dossard 35, le Bavarois a limité le débours en 1re manche, pour se lâcher totalement sur le second parcours, avec au bout le scratch de la manche et une place de dauphin, à 1 sec 16 du vainqueur.

Avec Hirscher, déjà un patron, Pinturault et Luitz, un vent de jeunesse souffle sur le géant, la discipline maîtresse du ski alpin.

Ligety, qui avait dominé les deux premiers géants de la saison, a complété le podium, à 1 sec 42 de Hirscher, un moindre mal pour le skieur de Park City et ses skis moins à l'aise dans la pente.

D'ailleurs, l'Américain, qui n'aime pas la Face de Bellevarde "raide et qui ne permet qu'un tracé serré", conserve le dossard rouge de leader de la discipline.

Au général, les positions se sont resserrées. Avec 440 points, le Norvégien Aksel Lund Svindal, sixième dimanche, compte 38 points d'avance sur Ligety et 60 sur Hirscher.

La semaine prochaine, avec un super-G (vendredi) et une descente (samedi) à Val Gardena, le Viking pourra reprendre ses distances.

asc/we