NOUVELLES
09/12/2012 11:35 EST | Actualisé 08/02/2013 05:12 EST

Angleterre - United s'échappe en s'imposant in extremis à City

Manchester United s'est échappé en tête du Championnat d'Angleterre en remportant in extremis le grand choc de la 16e journée sur le terrain de Manchester City, 3 à 2, dimanche, grâce à un coup franc marqué dans le temps additionnel par Robin Van Persie.

Désormais en avance de six points sur City, qui subit là sa première défaite de la saison en Premier League, United n'a pas manqué de réussite. Propulsés par deux buts en contre de Wayne Rooney en première période (16, 29), les "Red Devils" ont été copieusement dominés en seconde et rejoints logiquement au score sur des buts de Yaya Touré (60) et de Zabaleta (86).

Alors que City exerçait une très forte pression sur les buts de De Gea, MU a arraché les trois points avec la complicité involontaire de Nasri, dont la jambe tendue a détourné le tir de Van Persie, auteur de son 11e but de la saison.

La victoire n'en est pas moins douce pour les hommes d'Alex Ferguson, qui restaient sur deux échecs contre leurs voisins: l'un d'une ampleur jamais vue à Old Trafford (6-1) et l'autre décisif dans la course au titre (1-0).

C'est le réalisme de ses attaquants qui a permis à United de faire la différence. Les rouges n'avaient presque jamais franchi la ligne médiane lorsque Rooney a trompé pour la première fois Joe Hart d'un tir croisé tout en finesse, au bout d'un contre mené par Young, et guère plus souvent quand il a doublé la mise en reprenant de près un centre de Rafael.

La star anglaise marquait là son 150e but en Premier League, devenant le sixième joueur à franchir cette barre.

Alors qu'ils avaient eu les jambes coupées par les deux buts de Rooney, les joueurs de City ont vivement réagi au retour des vestiaires et fortement chahuté leurs adversaires, surtout après le remplacement de Balotelli par Tevez, un choix tactique que Roberto Mancini regrettera de ne pas avoir fait d'entrée.

Yaya Touré, Silva et Nasri ont pris les affaires en main au milieu de terrain et la domination des champions du titre s'est accentuée de minute en minute, jusqu'à la réduction du score de Yaya Touré, d'un tir d'une douzaine de mètres, après deux tentatives de Tevez et Silva repoussées par De Gea.

De Gea a détourné sur sa transversale un tir de Silva, avant que Zabaleta n'égalise logiquement d'une reprise spectaculaire, à la suite d'un corner de Tevez mal dégagé de la tête. Entre-temps, United, toujours dangereux en contre, avait failli se mettre à l'abri sur une frappe de Van Persie renvoyée par la barre.

Le match s'est terminé dans une ambiance tendue, un spectateur de City faisant brièvement irruption sur la pelouse avant d'être expulsé. Le défenseur de MU Rio Ferdinand a quitté le terrain le visage ensanglanté après avoir été apparemment touché par un projectile lancé des tribunes.

Compte-tenu du scénario de la saison dernière, MU ne fera pas l'erreur de croire son voisin définitivement terrassé par ce coup dur. City avait refait un retard de huit points en six journées pour souffler le titre sur le fil à MU.

Du côté de City, l'avenir de Roberto Mancini va probablement alimenter la chronique dans les prochains jours après cette défaite, la première du club à domicile en Premier League depuis deux ans, qui survient moins de trois semaines après son élimination dès le premier tour de la Ligue des champions.

fbx/nb