NOUVELLES
08/12/2012 02:43 EST | Actualisé 07/02/2013 05:12 EST

WRC - Volkswagen mise gros à Monaco, sur la Polo-R et sur Sébastien Ogier

Volkswagen a présenté samedi devant le Casino de Monte-Carlo la Polo-R qui débutera en Championnat du monde des rallyes (WRC), lors du Rallye Monte-Carlo (17-20 janvier), avec au volant le Français Sébastien Ogier (ex-Citroën) et le Finlandais Jari-Matti Latvala (ex-Ford).

Vers 19h30, pilotée par Ogier, la Polo-R est montée sur une rampe aux couleurs du rallye installée devant le fameux casino. Elle a ensuite été prise en photo, entourée par les trois équipages de pilotes et de copilotes qui participeront à la saison 2013, et par l'Espagnol Carlos Sainz, double champion du monde des rallyes, qui a participé à son développement.

"Le sport automobile est important, car il permet de faire le lien entre l'excellence technologique et le côté émotionnel du sport", a dit le Dr Ulrich Hackenberg, membre du conseil d'administration de VW et grand fanatique de sport automobile. "Le WRC, c'est une très bonne opportunité pour nous, car la Polo est notre voiture la plus mondiale", a-t-il ajouté, ce modèle étant construit "en Europe, mais aussi en Afrique du Sud, en Chine et en Amérique du Sud".

Le lancement en grande pompe de la Polo-R, samedi dans un lieu prestigieux, contraste avec les ambitions modestes, pour l'instant, du constructeur allemand. "Nous viserons des places sur les podiums en 2013", a indiqué Jost Capito, le directeur de VW Motorsport, puis "des victoires en 2014".

Une édition limitée de la Polo-R, capable de rouler à 250 km/h grâce à 220 CV sous le capot, sera produite à 2.500 exemplaires. Elle sera dotée aussi, comme le modèle de course, d'un moteur 1600 cc turbocompressé, à injection directe.

VW vise "des podiums" en 2013

-----------------------------

La Polo-R de compétition, conçue depuis 20 mois par un chef de projet français, l'ingénieur François-Xavier Demaison (ex-Subaru et Citroën), et développée depuis un an par Ogier et Sainz, au cours de plusieurs séances d'essais, sur terre, sur neige et sur asphalte, dans une dizaine de pays, fera ses débuts comme prévu au Monte-Carlo.

"Je serais déçu de ne pas monter sur le podium, mais une place dans le Top 5 serait un très bon résultat", a dit Ogier. Il retrouvera au Monte-Carlo, puis en Suède, son ex-coéquipier chez Citroën, le nonuple champion du monde Sébastien Loeb, puis l'Alsacien prendra du recul et préparera sa reconversion en circuit.

"Je ne veux pas me tromper d'objectif. On visera le championnat et lui non", a dit Ogier, interrogé sur les retrouvailles avec Loeb. En 2011, avant de quitter Citroën, le Gapençais avait remporté cinq rallyes, soit autant que Loeb, qui s'ajoutaient à deux victoires en 2010 lors de sa première saison complète en WRC.

Un troisième pilote sera aligné par Volkswagen en 2013, le Norvégien Andreas Mikkelsen, à partir du Portugal. Les principaux rivaux de VW seront le Finlandais Mikko Hirvonen et l'Espagnol Dani Sordo, dans des Citroën DS3, et un autre jeune Norvégien, Mads Ostberg, dans une Ford Fiesta RS de l'écurie M-Sport.

Le constructeur allemand va aussi déployer une stratégie de communication "inhabituelle", basée sur les médias numériques, pour "partager l'excitation de ce sport fascinant avec les gens", a promis un responsable du marketing, Jörn Hinrichs. La présentation de samedi à Monaco, suivie sur place par près de 200 journalistes venus d'Europe et du Mexique, a été retransmise en direct sur internet.

dlo/nb