NOUVELLES
08/12/2012 07:14 EST | Actualisé 07/02/2013 05:12 EST

Porto Rico: le gouverneur pousse pour le passage à l'État après un référendum

SAN JUAN, Porto Rico - Le gouverneur de Porto Rico convoquera une séance législative spéciale pour pousser pour l'approbation d'une résolution implorant le Congrès et le président Barack Obama d'honorer les résultats d'un référendum récent sur le changement du statut politique de l'île.

Le gouverneur Luis Fortuno, favorable à ce que Porto Rico devienne un État, a déclaré samedi que les électeurs de l'île avaient épousé le passage vers un État et rejeté le statu quo de Commonwealth lors de l'élection du 6 novembre.

Il a rappelé que le Congrès et le président avaient promis de respecter les résultats du référendum.

Dans la première question d'un référendum en deux volets, plus de 900 000 électeurs, ou 54 pour cent, ont indiqué qu'ils n'étaient pas satisfaits du statut actuel de Commonwealth.

La seconde question demandait aux électeurs quel statut ils préféraient. Sur les 1,3 million d'électeurs qui se sont prononcés, presque 800 000, ou 61 pour cent, se sont dit d'accord pour que Porto Rico devienne un État. Quelque 437 000 personnes étaient en faveur d'une association libre souveraine et 72 560 électeurs appuyaient l'indépendance.

Toutefois, presque 500 000 électeurs n'ont pas répondu à la deuxième question, compliquant l'analyse de l'opinion des électeurs.

Une autre complication vient du fait que les électeurs n'ont pas accordé un autre mandat à M. Fortuno, élisant Alejandro Garcia Padilla au poste de gouverneur. Le Parti démocratique populaire tient à ce que l'île conserve son statut actuel de Commonwealth semi-autonome des États-Unis.