NOUVELLES
08/12/2012 09:07 EST | Actualisé 07/02/2013 05:12 EST

Les Juifs du monde célèbrent le début du festival religieux de Hanoucca

JÉRUSALEM - Les Juifs du monde entier ont entamé samedi soir les huit jours de festivités d'Hanoucca, allumant les premières bougies des lampes cérémonielles qui symbolisent le triomphe contre l'oppression.

En Israël, des familles se sont rassemblées après le coucher du soleil pour l'illumination des chandelles, mangeant les traditionnels encas de crêpes aux patates et des beignes, et échangeant des présents.

Hanoucca, connu également sous le nom de Festival des lumières, commémore la révolte juive au deuxième siècle avant notre ère contre le royaume gréco-syrien, qui avait tenté d'imposer sa culture aux Juifs et avait installé des statues des dieux grecs dans le Temple, à Jérusalem.

Les festivités durent huit jours parce que selon la tradition, lorsque les Juifs ont de nouveau inauguré une nouvelle fois le Temple de Jérusalem, une seule fiole d'huile, ne devant durer qu'une journée, a plutôt miraculeusement brûlé pendant huit jours.

Pour plusieurs Juifs, cette fête symbolise le triomphe du bien sur le mal.

Des aliments gras sont mangés pour commémorer le miracle de l'huile, ce qui explique la prépondérance des beignes frits et des crêpes aux pommes de terre, connues sous le nom de latkes.

Hanoucca, qui signifie consécration, est l'une des fêtes les plus populaires en Israël, et de nombreux citoyens soulignent l'événement.

Dans le cadre de cette fête, les étudiants israéliens profitent d'un congé scolaire, alors que les familles se rassemblent chaque soir pour commémorer l'événement sacré.

En Ohio, la première illumination de bougie, samedi, a été réalisée par Abe Weirib, un survivant de l'Holocauste, qui fêtera son 100e anniversaire de naissance la semaine prochaine.

À New York, les Juifs de la ville soulignent le début des festivités avec l'illumination cérémonielle d'un chandelier à sept branches haut d'une dizaine de mètres, tout près de Central Park.

Des dignitaires, des rabbins et une importante foule étaient attendus samedi soir pour la cérémonie. Le candélabre d'acier pèse environ deux tonnes et est tellement haut que les organisateurs ont besoin d'une nacelle télescopique pour en atteindre le sommet.