NOUVELLES
08/12/2012 11:47 EST | Actualisé 07/02/2013 05:12 EST

Le Torontois Patrick Chan doit se contenter de la médaille de bronze à Sotchi

SOTCHI, Russie - Patrick Chan a bouclé la finale du Grand Prix de patinage artistique avec une médaille de bronze en beaucoup d'amertume.

Chan, qui était deuxième après le programme court masculin, a atteint le podium de justesse après avoir devancé l'Espagnol Javier Fernandez par seulement 0,04 point samedi.

Le Japonais Daisuke Takahashi l'a emporté en dépit d'une chute sur son premier quadruple, tandis que son compatriote Yuzuru Hanyu complétait le doublé.

Chan a aussi chuté lors de son premier quadruple, qui devait être suivi d'un triple-boucle piqué.

«Pour être honnête avec vous, je suis assez déçu de ma performance aujourd'hui», a dit Chan. «Quand je regarde l'ensemble de mon programme, je crois qu'il y a eu plusieurs points positifs — j'ai réussi ma séquence triple axel-triple-boucle, des sauts que j'avais ratés à la Coupe de Russie.

«En conséquence, dans chaque compétition je peaufine chaque détail de mon programme, ce qui est positif de mon point de vue.»

Takahashi a récupéré après sa chute initiale en réussissant un quadruple-boucle piqué, mais a commis d'autres erreurs en déposant notamment sa main sur la patinoire alors qu'il effectuait un triple-double. Il a remporté la médaille d'or, mais avait des sentiments partagés.

«Certes je suis le champion de la finale du Grand Prix, mais il reste beaucoup de choses à faire, beaucoup de défis à relever et de nombreus problèmes à régler», a-t-il confié.

Virtue et Moir satisfaits, mais...

Chan n'a pas été le seul Canadien à retourner à la maison avec une médaille et beaucoup de choses à peaufiner. Les champions du monde Tessa Virtue et Scott Moir se sont contentés de l'argent en danse sur glace, après s'être inclinés devant les Américains Meryl Davis et Charlie White.

«C'était de toute évidence un programme qui était exigeant, mais notre exécution était excellence aujourd'hui», a raconté Moir. «Nous avons offert une performance technique sans faille, et nous avons conservé la fluidité des mouvements également. C'est excitant, particulièrement dans cette compétition, de réussir deux aussi bonnes prestations.»

Les Français Nathalie Péchalat et Fabian Bourzat ont complété le podium.

D'autre part, les patineurs artistiques canadiens Eric Radford et Meagan Duhamel ont conclu la finale des Grands Prix de l’ISU en couple au quatrième rang.

Les Canadiens ont obtenu un pointage final de 187,09 points. Les Russes Tatiana Volosozhar et Maxim Trankov, qui ont mérité une note cumulative de 204,55, sont montés sur la plus haute marche du podium.

«C’était pourtant l’une de nos meilleures performances cette année avec notre programme libre (Angel, de Philippe Rombi). Nous avons mieux réussi nos sauts lancés qu’aux Grands Prix précédents. La vrille dans les airs était excellente et le triple lutz côte-à-côte a été très bien exécuté. Dans l’ensemble, nous avons très bien rendu le programme», a expliqué Duhamel, qui célébrait son 27e anniversaire de naissance samedi.

«En fait, nous n’avons commis qu’une seule erreur. Malheureusement, elle était majeure et elle a été très coûteuse. Nous devrons maintenant rentrer à la maison et vivre avec ce résultat», a ajouté Duhamel, qui rentrera à Montréal dans les prochains pour poursuivre sa préparation en vue des Championnats du monde, qui auront lieu en mars prochain à London, en Ontario.

Leurs compatriotes Vera Bazarova et Yuri Larionov ont terminé deuxièmes avec un score de 201,60 points. Les Chinois Qing Pang et Jian Tong ont conservé le troisième rang au terme du programme libre et ont conclu la compétition avec une récolte de 192,81 points.

L’autre duo canadien, formé de Kirsten Moore-Towers et de Dylan Moscovith, a fini cinquième avec une note de 180,45.

Plus tôt samedi, la Japonaise Mao Asada a remporté la finale du Grand Prix de patinage artistique, samedi, après un programme libre alliant festivités et sobriété raffinée.

L'Américaine Ashley Wagner, qui accusait un demi-point de retard sur Asada avant le programme libre, a chuté à deux reprises et a terminé loin derrière, en deuxième place. La Japonaise Akiko Suzuki s'est adjugée la médaille de bronze.