NOUVELLES
08/12/2012 10:29 EST | Actualisé 07/02/2013 05:12 EST

Des époux homosexuels dans l'État de Washington

Deux ex-soldates qui se sont battues pour les droits des homosexuels dans l'armée faisaient partie des centaines de couples ayant reçu leur permis de mariage cette semaine, alors que la loi de l'État de Washington autorisant les unions de même sexe est entrée en vigueur.

Les deux femmes, Margaret Witt et Grethe Cammermeyer, ont toutes deux combattu avec succès l'interdiction, pour les gais et lesbiennes, de servir ouvertement dans l'armée.

Le gouverneur de l'État, Chris Gregoire, et le secrétaire d'État Sam Reed ont certifié le projet de loi mercredi après-midi, et la législation a vu le jour à la première heure jeudi matin. Des couples de Seattle avaient d'ailleurs fait la file pour se procurer leurs permis immédiatement après l'heure de l'entrée en vigueur de la loi.

Puisque l'État impose une période d'attente de trois jours pour convoler en justes noces, les premiers mariages n'ont eu lieu que dimanche.

La politique qui interdit aux gais et lesbiennes d'afficher leur orientation sexuelle au sein de l'armée, appelée « Don't ask, don't tell », a été annulée l'an dernier, mais Mme Witt affirme que beaucoup de travail doit encore être accompli.

Le mois dernier, les États de Washington, du Maine et du Maryland ont été les premiers à légaliser les mariages homosexuels par vote populaire. Ils rejoignent six autres États -- New York, le Connecticut, l'Iowa, le Massachusetts, le New Hampshire et le Vermont, ainsi que le district de Columbia -- qui ont déjà adopté des lois ou émis des jugements permettant ce genre d'unions.

Les couples homosexuels mariés n'auront toujours pas accès aux pensions fédérales, à l'assurance-santé et à d'autres prestations gouvernementales dont peuvent profiter les couples hétérosexuels en raison de la Loi de 1996 sur la défense du mariage, qui interdit la reconnaissance des unions de même sexe.


Associated Press