NOUVELLES
08/12/2012 06:30 EST | Actualisé 07/02/2013 05:12 EST

Coupe du monde de ski de fond : mission accomplie

Des milliers de spectateurs ont assisté à la dernière journée des compétitions de la Coupe du monde de ski de fond samedi en plein coeur de la Ville de Québec.

C'est la première fois en Amérique du Nord qu'une épreuve de sprint se tient en milieu urbain. Québec s'ajoute ainsi aux rares capitales du monde à offrir l'événement en plein centre-ville.

De l'avis du directeur des épreuves de ski de fond, à la Fédération internationale de ski (FIS), la Vieille-Capitale a passé le test haut la main.

« Moscou, l'année dernière, c'était sur un parking. Düsseldorf c'est en ville, mais c'est intermédiaire. Ici c'est vraiment au coeur de la ville et c'est magnifique ! », s'est exclamé Pierre Mignerey.

Le maire de Québec croit que la fédération va vouloir renouveler l'expérience: « Avec cette première édition, ce succès extraordinaire (...) je n'ai plus d'inquiétudes, ils vont revenir nous voir je suis certain! », a-t-il affirmé samedi.

La Ville de Québec est d'ailleurs en lice afin d'obtenir une nouvelle étape de la Coupe du monde de ski de fond en 2014.

L'entreprise Gestev, qui organisait l'événement, croit que la Ville s'est une fois de plus démarquée dans la tenue de compétitions sportives internationales.

« C'est la première fois en Amérique. Il n'y avait jamais eu un événement comme ça ici. Première Coupe du monde de ski de fond au Québec, c'est du jamais vu. On continue de positionner Québec une capitale d'hiver », estime Chantal Lachance, vice-présidente chez Gestev.