NOUVELLES
08/12/2012 11:17 EST | Actualisé 07/02/2013 05:12 EST

Climat: le Qatar annonce un accord à Doha, Moscou dénonce la méthode

La présidence qatarie de la conférence de l'ONU sur le climat a annoncé samedi un accord au terme des négociations de Doha sur la lutte contre le changement climatique, donnant naissance à l'acte II de Kyoto, mais la Russie a dénoncé un passage en force.

"C'est la première fois que je vois un tel précédent", a dénoncé le délégué russe après que le président de la conférence de l'ONU, le vice-Premier ministre qatari Abdallah al-Attiya, a annoncé comme adoptés, à toute vitesse, une série de textes.

"Les décisions adoptées reflètent la volonté des parties dans leur ensemble", a répondu M. al-Attiya.

Alors que les négociations traînaient en longueur et avaient déjà plus d'une journée de retard sur le calendrier prévu, Abdallah al-Attiya est monté à la tribune et a adopté, en rafales, la série de textes en discussion depuis le 26 novembre.

L'acte II de Kyoto engage l'Union européenne, l'Australie et une dizaine d'autres pays industrialisés à réduire leurs émissions de gaz à effet de serre (GES) d'ici 2020.

Ce chapitre, dont la portée sera essentiellement symbolique car les pays engagés ne représentent que 15% des émissions de GES dans le monde, est la pièce maîtresse de l'accord négocié par plus de 190 pays dans la capitale qatarie.

cls/fc