NOUVELLES
07/12/2012 03:50 EST | Actualisé 06/02/2013 05:12 EST

Une attaque à la grenade devant une mosquée de Nairobi fait trois morts

NAIROBI, Kenya - Une grenade lancée contre des fidèles qui sortaient d'une mosquée dans un quartier majoritairement somali de la capitale kényane a fait trois morts et 15 blessés vendredi soir, a annoncé le chef de la police de la ville.

Il s'agit de la deuxième explosion en trois jours dans ce quartier de Nairobi.

Des médias kényans ont rapporté qu'un membre musulman du Parlement kényan faisait partie des blessés, mais le chef de la police, Moses Ombati, n'a pas confirmé l'information.

Les troupes kényanes sont entrées en Somalie à la fin de 2011, poussant les militants de la milice islamiste Al-Shebab à menacer de perpétrer des attaques sur le territoire kényan.

Depuis un an, le Kenya a connu plusieurs explosions de faible ampleur, la plupart provoqués par des grenades. Les sympathisants d'Al-Shebab au Kenya sont soupçonnés d'être derrière la plupart des attaques, mais les autorités n'ont pas établi de lien clair entre les attaques et la milice islamiste.

L'attaque de vendredi contre une mosquée pourrait cependant laisser penser qu'il s'agit d'un acte de représailles d'un Kényan contre la communauté somalie de Nairobi.

Une foule en colère s'est réunie peu après l'explosion dans le quartier connu sous le nom de «Petit Mogadiscio». La police a tiré des gaz lacrymogènes pour disperser la foule. Des chaussures abandonnées gisaient à l'extérieur de la mosquée et des flaques de sang étaient visibles à l'entrée.

Mercredi, une explosion survenue près d'une base militaire du même quartier avait fait huit blessés.