NOUVELLES
07/12/2012 12:24 EST | Actualisé 06/02/2013 05:12 EST

UEFA: Pour Platini, la propriété d'un joueur par des tiers tient de l'esclavagisme

Michel Platini, le président de l'UEFA, a estimé vendredi que le système de propriété d'un joueur par des tiers tenait de l'esclavagisme, alors que la fédération européenne à demander à la Fédération internationale (Fifa) jeudi de l'interdire par ses règlements.

"Déjà, la propriété d'un joueur par un tiers, je trouve qu'on n'est plus en 1800 ou 1700 au niveau de l'esclavagisme", a avancé l'ancien meneur de jeu de l'équipe de France dans un entretien avec les agences de presse.

"Que des joueurs appartiennent à une autre personne, ce n'est pas très bon pour l'éthique et la morale", a-t-il ajouté.

L'UEFA a exhorté la Fifa à interdire cette pratique, à laquelle ont recours quelques clubs portugais, mais surtout les clubs brésiliens et argentins pour pouvoir financer le recrutement de grands joueurs.

Si la Fifa ne le faisait pas, alors l'UEFA étudierait ce qui lui est possible de faire pour empêcher ce système, à travers notamment le fair-play financier, a prévenu Michel Platini, qui juge "très dangereux ce système qui vient d'Amérique du Sud et qui commence à gagner l'Europe".

stp/mam