NOUVELLES
07/12/2012 02:15 EST | Actualisé 06/02/2013 05:12 EST

L'ONU va renforcer la sécurité de sa mission d'observateurs sur le Golan

L'ONU va renforcer la sécurité de sa mission d'observation sur le Golan après plusieurs incidents dus au conflit en Syrie, a indiqué vendredi le patron des opérations de maintien de la paix de l'ONU, Hervé Ladsous.

La Force de l'ONU chargée de l'observation du désengagement sur le Golan (FNUOD) va recevoir davantage de véhicules blindés et "ses capacités d'analyse politique vont être renforcées", a précisé à la presse M. Ladsous.

"Nous prenons des mesures pour renforcer la sécurité de la force", a-t-il souligné. L'ONU consulte également les pays qui fournissent des troupes à la FNUOD. Celle-ci compte un millier de soldats venus de cinq pays (Autriche, Croatie, Inde, Japon, Philippines).

Les incidents se sont multipliés depuis plusieurs semaines dans la zone démilitarisée du Golan où la FNUOD patrouille, notamment des tirs et des incursions de l'armée syrienne à la poursuite d'opposants.

Israël s'est emparé du plateau du Golan en 1967 pendant la Guerre des Six jours et l'a annexé en 1981, une décision qui n'a jamais été reconnue par la communauté internationale. Le Conseil de sécurité a mis en place la FNUOD en 1974 pour faire respecter un cessez-le-feu entre Israël et les forces syriennes.

Les pays contributeurs doivent se réunir la semaine prochaine, avant la date fixée pour le renouvellement par le Conseil de sécurité du mandat de la FNUOD. Celui-ci expire au 31 décembre.

Dans un rapport remis fin novembre au Conseil, le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon a recommandé de prolonger de six mois ce mandat tout en dressant des "plans d'urgence" en cas de débordement du conflit en Syrie.

La présence de soldats syriens dans la zone démilitarisée pourrait "déclencher un conflit plus large" entre Israël et la Syrie, estime M. Ban.

Selon le rapport, les observateurs de la FNUOD ont été témoins à plusieurs reprises de combats meurtriers entre troupes syriennes et opposants armés dans la zone. Leurs véhicules ont été touchés par des tirs et ils ont dû souvent porter secours à des soldats syriens blessés.

Au cours d'un de ces combats, note le rapport, "neuf membres des forces de sécurité syriennes ont été tués par 13 opposants armés lors d'une embuscade".

Les observateurs ont aussi pu voir des "individus masqués et vêtus de noir" traverser la frontière vers le Liban et en rapporter des armes.

Selon des diplomates, les opposants syriens tentent de profiter de l'absence des troupes gouvernementales dans la zone démilitarisée du Golan pour y installer des bases.

avz/bdx