NOUVELLES
07/12/2012 06:06 EST | Actualisé 06/02/2013 05:12 EST

Le Canada approuve le rachat du pétrolier Nexen par un groupe chinois

Le Canada a donné vendredi son feu vert au rachat du groupe pétrolier canadien Nexen par le géant chinois CNOOC, et dit qu'il comptait désormais "resserrer" les critères permettant le rachat de groupes canadiens par des sociétés publiques étrangères.

CNOOC va acheter Nexen pour 15,1 milliards de dollars, le plus gros projet d'achat d'une société canadienne par une compagnie chinoise. Nexen, dixième compagnie pétrolière du Canada par son chiffre d'affaires, détient des actifs prometteurs dans les sables bitumineux de l'Alberta, dans l'ouest du pays.

Ottawa a aussi approuvé vendredi le rachat de la société canadienne Progress Energy par la société publique malaisienne d'énergie Petronas pour 5,2 milliards de dollars.

Le Premier ministre canadien Stephen Harper a aussitôt indiqué que son pays comptait désormais "resserrer" les critères permettant le rachat de groupes canadiens par des sociétés publiques étrangères.

"Plus de contrôle sur l'exploitation des sables bitumineux par des gouvernements étrangers ne présenterait pas d'avantage net pour le Canada", a précisé M. Harper.

La décision sur Nexen et Progress Energy "marque la fin plutôt que le début d'une tendance", a-t-il souligné.

Approuvée quelques heures plus tôt par la commission européenne, ce rachat de Nexen par le chinois CNOOC nécessite encore l'accord des autorités de la concurrence des Etats-Unis et de la Chine.

via/sab/sl/are