NOUVELLES
07/12/2012 03:03 EST | Actualisé 05/02/2013 05:12 EST

La fin de la gratuité pour l'utilisation des Plaines

Les promoteurs de spectacles qui désirent utiliser les plaines d'Abraham devront désormais payer. La Commission des champs de bataille nationaux (CCBN) vient de publier sa nouvelle grille tarifaire.

Les organisateurs d'événements qui exigent des frais d'entrée devront payer environ 1 $ du billet jusqu'à un maximum de 50 000 $. Par exemple, pour les organismes à but lucratif qui vendent jusqu'à 20 000 billets, le tarif sera de 20 000 $. S'ils vendent de 20 000 à 30 000 billets, ils devront débourser 30 000 $.

À ce montant s'ajoutera un tarif d'occupation des lieux dont le montant dépendra du statut des organisateurs.

Les organismes à but lucratif devront payer des frais de 1000 $ par jour pour l'occupation des Plaines, tandis que les organismes à but non lucratif comme le Festival d'été et le Carnaval devront payer un tarif de 250 $ par jour d'occupation.

« On veut encourager les organisateurs de tous les événements à rester le moins longtemps possible. À tenir leur événement, on est bien d'accord et très ouverts, mais tout ce qui est avant et après, ça devient un peu tannant pour les utilisateurs du parc », explique la porte-parole de la CCBN, Johanne Laurin.

Quant aux tarifs exigés pour remettre les lieux en état et ceux concernant l'électricité, la surveillance et les autres frais fixes, ils demeureront inchangés.

Cette nouvelle politique tarifaire de la CCBN entrera en vigueur le 1er janvier 2013.

Réaction de QuébéComm

Le président du diffuseur de spectacles QuébéComm, Sylvain Parent-Bédard, consent qu'il est important de réduire le temps de montage et de démontage des infrastructures. « L'objectif d'un producteur est toujours de minimiser son temps de montage et de démontage parce qu'il y a des coûts d'associés à ça. Même s'il n'y avait pas de loyer, on doit payer des agents de sécurité, les techniciens, les installations qu'on loue sur place. »

Il ajoute que les montants demandés sont raisonnables. « Je vais vous sortir un chiffre approximatif : ça nous aurait coûté en frais de loyer supplémentaires autour de 65 000 $ à 70 000 $ en supplément pour le spectacle de Madonna. Ce n'est pas peu cher, mais c'est raisonnable », affirme-t-il.