NOUVELLES
06/12/2012 12:06 EST | Actualisé 05/02/2013 05:12 EST

USA: un fonds spéculatifs met la clé sous la porte après un délit d'initiés

Le fonds spéculatif américain Diamondback Capital, qui avait été poursuivi par le gendarme boursier américain pour délit d'initiés, a annoncé jeudi qu'il allait mettre la clé sous la porte à la suite d'un exode de ses clients.

"C'est avec un profond regret que nous vous informons que Diamondback Capital Management a pris la décision difficile de recommander le début d'une liquidation ordonnée des fonds qu'il a sous gestion", écrivent les deux fondateurs du fonds, Richard Schimel et Larry Sapanski, dans une lettre à leurs clients obtenue par l'AFP.

"Les demandes de recouvrement de fonds pour le 31 décembre totalisent 520 millions de dollars, 26% des actifs de nos fonds sous gestion, ce qui nous laisse des actifs d'environ 1,45 milliard de dollars", ajoute la lettre.

"Plutôt que de continuer à gérer les capitaux des investisseurs tout en essayant de restructurer notre firme, nous avons décidé qu'il était plus prudent de démanteler et clore les fonds et de rendre aux investisseurs leurs capitaux".

La majorité des clients du fonds recevront leurs capitaux courant janvier, précise la lettre.

En janvier, Diamondback avait accepté de payer 9 millions de dollars pour mettre fin à des poursuites de la Commission américaine des opérations de Bourse (SEC) qui l'accusait ainsi que d'anciens employés de délit d'initiés, sur des actions du fabricant informatique Dell notamment.

Les autorités américaines ont lancé depuis trois ans une offensive contre les délits d'initiés et multiplient poursuites et arrestations face à un problème qu'ils craignent endémique à Wall Street.

ved/sl/rap