NOUVELLES
06/12/2012 04:42 EST | Actualisé 04/02/2013 05:12 EST

Un huitième mort au Liban nord au 3e jour de heurts liés au conflit syrien

Un homme a été tué jeudi à Tripoli, la grande ville du nord du Liban en proie à des heurts liés au conflit en Syrie voisine, portant à huit morts le bilan de trois jours de violences, selon une source de sécurité.

"Jeudi matin, Hassan Abaydo, 39 ans, résident à Jabal Mohsen, a été tué par un tireur embusqué", a affirmé cette source à l'AFP.

Malgré les patrouilles de l'armée dans la zone, des tireurs embusqués étaient toujours positionnés, selon un correspondant de l'AFP sur place.

La veille, cinq hommes avaient péri dans des accrochages entre les quartiers rivaux de Jabal Mohsen, en majorité alaouite et partisan du président syrien Bachar al-Assad, et Bab al-Tebbaneh, sunnite et hostile à son régime. Deux autres avaient été tués mardi.

Ces violences ont éclaté après que l'armée syrienne a tué le 30 novembre sur son sol 22 jeunes sunnites venus du Liban combattre aux côtés des rebelles.

La plupart des habitants de Tripoli, à majorité sunnite, soutiennent la rébellion syrienne. En revanche, le puissant parti chiite armé Hezbollah, principal allié libanais du régime de Damas, est accusé de combattre auprès des forces loyalistes en Syrie.

Des accrochages quasi-quotidiens opposent par ailleurs dans des villages syriens frontaliers du Liban des combattants chiites proches du Hezbollah à des rebelles anti-Assad, selon des habitants et des militants.

oi/ser/sbh/tp