NOUVELLES
06/12/2012 02:18 EST | Actualisé 05/02/2013 05:12 EST

Romario veut une enquête fédérale sur les instances du foot du Brésil

BRASILIA, Brésil - L'ancien joueur international Romario veut qu'une enquête du gouvernement examinant la prétendue corruption au sein de la Confédération brésilienne de football commence l'an prochain. Pour ce faire, il a déjà amassé suffisamment de signatures auprès de ses confrères des instances législatives du Brésil.

Romario, qui a fréquemment critiqué la confédération par le passé, a indiqué sur son site web qu'en 24 heures il a enregistré la signature de 188 législateurs se disant en faveur de la mise sur pied d'une commission qui enquêtera sur la CBF. Un total de 171 signatures lui aurait suffi.

Mais il faudra peut-être attendre des mois avant qu'une telle enquête soit approuvée. Selon Romario, il ne faudrait pas que l'enquête soit remise à plus tard seulement parce que le Brésil est en voie d'organiser la Coupe du monde de 2014.

Dans le document qu'a fait circuler Romario, l'ancien joueur de la sélection brésilienne laisse entendre qu'il pourrait y avoir eu des gestes frauduleux commis pendant l'élection du président de la CBF Jose Maria Marin. Celui-ci a succédé à Ricardo Teixeira, qui a remis sa démission en mars après avoir été accusé d'actes répréhensibles.

Une cour suisse a ensuite révélé que Teixeira, qui était également le président du comité organisateur de la Coupe du monde, et l'ancien président de la FIFA Joao Havelange ont accepté des millions de dollars en paiements de la maintenant défunte agence de marketing ISL.