NOUVELLES
06/12/2012 03:50 EST | Actualisé 04/02/2013 05:12 EST

Le Hamas confirme la visite à Gaza de son chef en exil vendredi

Le mouvement islamiste palestinien Hamas a confirmé jeudi la visite dans la bande de Gaza de son chef en exil, Khaled Mechaal, qui est attendu vendredi.

Quatorze membres de la famille de M. Mechaal, dont son épouse, ont franchi jeudi après-midi la frontière égyptienne pour entrer dans le territoire palestinien, a-t-on appris de sources au terminal de Rafah.

Réfugié de Cisjordanie, Khaled Mechaal, 56 ans, a pris avec sa famille le chemin de l'exil à la suite de la guerre israélo-arabe de 1967 et n'est jamais revenu depuis dans les Territoires palestiniens.

Le Hamas "annonce la visite de Khaled Mechaal, chef du bureau politique, demain vendredi 7 décembre, pour participer aux festivités du 25e anniversaire du mouvement", selon un communiqué de Sami Abou Zouhri, un porte-parole du mouvement islamiste au pouvoir à Gaza.

Lors de sa visite, M. Mechaal rencontrera "les mouvements et la population ainsi que des représentants des familles des martyrs, des prisonniers et des blessés de la dernière agression israélienne contre Gaza", selon le communiqué, qui salue cette visite comme "un fruit de la victoire de la résistance sur l'occupant".

Du 14 au 21 novembre, l'opération israélienne "Pilier de défense" contre les groupes armés de Gaza a tué 174 Palestiniens, dont plus d'une centaine de civils, tandis que les roquettes tirées depuis le territoire palestiniens ont tué six Israéliens, quatre civils et deux militaires.

En revanche, le chef du Jihad islamique, Ramadan Challah, qui souhaitait également se rendre vendredi dans la bande de Gaza, devrait y renoncer à la suite d'une mise en garde israélienne par l'intermédiaire de l'Egypte, a affirmé une source au sein du mouvement à Gaza.

"La partie égyptienne a informé Ramadan Challah qu'ils (les dirigeants israéliens, NDLR) mettraient fin à l'accord de trêve s'il se rendait à Gaza", a indiqué cette source sous le couvert de l'anonymat. "Ramadan Challah annulera très probablement sa visite".

La visite de Khaled Mechaal, dont l'autorité est contestée par des dirigeants du Hamas à Gaza, intervient alors que les résultats définitifs des élections internes du mouvement, engagées depuis des mois, ne sont toujours pas connus. Lui-même a exprimé à maintes reprises son intention de céder la place.

En janvier, des responsables du Hamas à Gaza avaient déjà évoqué une prochaine visite de M. Mechaal dans le territoire palestinien, qui n'avait finalement pas eu lieu.

Jeudi, M. Mechaal a été reçu à Doha par l'émir du Qatar, cheikh Hamad Ben Khalifa Al-Thani, qui a évoqué avec lui "les derniers développements sur la scène palestinienne", selon l'agence officielle du Qatar, Qna.

M. Mechaal réside au Qatar depuis qu'il a quitté Damas après avoir pris ses distances avec le régime du président Bachar al-Assad en raison de la brutale répression de la révolte en Syrie.

Le 23 octobre, l'émir du Qatar avait effectué une visite "historique" à Gaza, la première d'un chef d'Etat depuis que le Hamas en a pris le contrôle en 2007.

sa-az-tm/sst/fc