NOUVELLES
06/12/2012 01:40 EST | Actualisé 05/02/2013 05:12 EST

Le gouvernement italien fragilisé après un vote de confiance

ROME - La stabilité du gouvernement italien pourrait être remise en question après le retrait du soutien du parti de Silvio Berlusconi, menaçant de mettre fin prématurément à l'ambitieux programme de réformes lancé par le premier ministre Mario Monti.

Le parti de centre-droit de Silvio Berlusconi s'est abstenu lors d'un vote de confiance au Sénat jeudi. Si le gouvernement de technocrates de Mario Monti a remporté le vote par 127 voix contre 17, les investisseurs craignent que cette décision du parti de M. Berlusconi soit annonciatrice d'une période d'instabilité politique avant des élections prévues l'an prochain.

Plusieurs observateurs estiment que Mario Monti a redonné une certaine confiance aux investisseurs envers l'Italie.