NOUVELLES
06/12/2012 09:42 EST | Actualisé 05/02/2013 05:12 EST

Le chef du renseignement afghan blessé dans un attentat

Un attentat-suicide a blessé le chef des services du renseignement afghan jeudi à Kaboul, en Afghanistan. Revendiqué par les talibans, l'attentat à la bombe visait particulièrement Asadullah Khalid qui se trouvait dans une auberge de la capitale.

M. Khalid a été blessé lorsque le kamikaze a déclenché son engin explosif à l'intérieur de l'établissement, mais il a survécu à l'attentat. Plusieurs agents du renseignement ont toutefois été tués dans l'attaque.

« Une attaque à la grenade est survenue dans son hôtel », a indiqué l'adjoint au chef de la police de Kaboul, Mohammad Daud Amin. M. Khalid a ensuite été transporté à l'hôpital.

« Asadullah Khalid était la principale cible et plusieurs agents ont été tués et blessés », a pour sa part déclaré le porte-parole des talibans Zabihullah Mujahid.

Le Parlement afghan avait donné son accord à la nomination de M. Khalid, un homme controversé, à la tête de la Direction nationale de la sécurité (DNS). D'origine pachtoune, M. Khalid est un ancien gouverneur de la province de Kandahar où les talibans disposent d'un important soutien. Reconnu pour être dur à l'endroit des talibans, il dispose d'un réseau de contacts important dans la province.

Par ailleurs, la DNS est accusé par des organismes de défense des droits de la personne de torturer des détenus. Certaines prétendent que M. Khalid aurait dirigé une prison où l'on pratiquait la torture pendant qu'il était gouverneur de Kandahar. Des allégations qu'il nie.

L'attentat survient au moment où l'Afghanistan fait face à plusieurs défis concernant la sécurité du pays. Le pays doit se préparer au départ des troupes américaines et de l'OTAN qui quitteront l'Afghanistan à la fin de 2014.