NOUVELLES
06/12/2012 07:28 EST | Actualisé 05/02/2013 05:12 EST

Egypte: Obama dit à Morsi son "inquiétude" après les heurts meurtriers

Barack Obama a exprimé jeudi sa "profonde inquiétude" après les manifestations qui ont fait sept morts en Egypte ces dernières heures lors d'un coup de téléphone au président Mohamed Morsi, a indiqué la Maison Blanche dans un communiqué.

Le président américain a également déclaré à M. Morsi qu'il était "essentiel que les dirigeants égyptiens de toutes tendances mettent de côté leurs divergences pour s'entendre ensemble sur les moyens de faire avancer l'Egypte".

"Le président Obama a appelé le président Morsi aujourd'hui pour lui faire part de sa +profonde inquiétude+ à propos des morts et des blessés lors des manifestations en Egypte", a précisé le porte-parole de l'exécutif américain Jay Carney dans le communiqué.

M. Obama a encouragé l'appel au dialogue lancé par Mohamed Morsi, qui a proposé de rencontrer tous les partis politiques samedi, mais a ajouté que ces réunions "devaient se tenir sans conditions préalables" et que les dirigeants des partis d'opposition devaient y participer.

Enfin, le président américain a "renouvelé le soutien des Etats-Unis au peuple égyptien et leurs efforts pour une transition vers une démocratie qui respecte les droits de tous les Egyptiens".

Dénonçant une dérive dictatoriale, l'opposition égyptienne réclame le retrait d'un décret du 22 novembre dans lequel M. Morsi a considérablement élargi ses pouvoirs, ainsi que l'abandon du référendum sur un projet de Constitution accusé d'offrir peu de garanties pour les libertés d'expression et de religion.

Dans la nuit de mercredi à jeudi, des affrontements près du palais présidentiel avaient fait sept morts et des centaines de blessés, selon les autorités.

sst/bdx/are