NOUVELLES
06/12/2012 12:56 EST | Actualisé 05/02/2013 05:12 EST

Coupe du monde de judo: le bronze pour la Québécoise Beauchemin-Pinard

JEJU, Corée du Sud - La Québécoise Catherine Beauchemin-Pinard est montée sur la troisième marche du podium en Coupe du monde de judo en Corée du Sud, jeudi.

En action chez les moins de 63 kg, l’athlète de 18 ans a réalisé le meilleur résultat de sa carrière en Coupe du monde chez les seniors.

«Je suis vraiment contente », a affirmé Beauchemin-Pinard, éliminée à son premier combat lors du Grand Chelem de Tokyo, la semaine dernière. Je voulais me rattraper et faire mieux cette semaine et c’est réussi.»

Jeudi, la judoka a remporté son premier duel face à la Sud-Coréenne Jeyoung You en marquant un Yuko.

«Ç’a été un long combat, mais j’ai fini par gagner. Mon cardio a fait la différence et j’ai été patiente. Je ne me suis pas pressée pour faire mes attaques et j’ai fait attention pour ne pas faire d’erreurs, a expliqué Beauchemin-Pinard, qui affrontait You pour la première fois. Je pense que c’est pour ça que ç’a été long. Je ne la connaissais pas beaucoup alors je devais faire beaucoup plus attention.»

Qualifiée pour la demi-finale, elle s’est alors mesurée à la Mongole Mungunchimeg Baldorj. Cette dernière a battu la Canadienne par Ippon.

«En me faisant un balayage, elle m’a frappé la tête en même temps et je suis tombée. Elle a donc pu me mettre en immobilisation, a expliqué Beauchemin-Pinard qui nous rassure sur son état. J’ai une belle petite 'poque', mais pas de commotion cérébrale. »

«Je me sentais en confiance, mais le combat n’a pas duré longtemps alors je n’ai pas eu le temps d’essayer des attaques. C’est la plus grande déception de ma journée, car je n’ai pas pu aller à 100% jusqu’à la fin», a-t-elle ajouté.

Deux Canadiennes se sont disputée la même médaille de bronze. Beauchemin-Pinard a rencontré l’Ontarienne Monika Burgess. C’est finalement Catherine Beauchemin-Pinard qui l’a emporté par Ippon.

«Ce n’était pas la première fois que nous nous affrontions. La dernière fois, j’avais perdu et je n’étais pas contente, a souligné Beauchemin-Pinard. Au début j’étais plus stressée, car je ne voulais pas perdre, mais finalement ça s’est bien passé.»

«Elle est plus grande que moi et je savais ce qu’il fallait que je fasse pour gagner, a-t-elle poursuivi. Il fallait que je reste patiente.»

Plus tôt dans la journée, Monika Burgess, qui a finalement terminé au cinquième échelon, avait d'abord perdu son premier combat contre la Sud-Coréenne Ji-Hye Myung, avant de s'imposer au repêchage face à Da-Woon Joung, aussi de la Corée du Sud.

Du côté des moins de 57 kg, Stéfanie Tremblay a également conclu la compétition au cinquième rang.Après avoir remporté son premier combat, elle a été défaite en demi-finale par la Japonaise Tsukasa Yoshida. La Québécoise s'est ensuite avouée vaincue dans son duel pour la médaille de bronze face à la Sud-Coréenne Jin-Sun Kim.

Chez les hommes, Patrick Gagné (-66 kg) et Alexis Morin-Martel (-73 kg) ont terminé septièmes dans leur catégorie respective. Ils ont tous les deux remis une fiche de une victoire et deux défaites.

Audrey Francis-Méthot (-52 kg), Antoine Bouchard (-66 kg) et Arthur Margelidon (-73 kg) n’ont pas obtenu de classement.

La Coupe du monde de Jeju se terminera vendredi, en Corée du Sud. Les Canadiens Alix Renaud-Roy (-70 kg), Sarah Mazouz (-70 kg) et Kyles Reyes (-100 kg) seront en action.