NOUVELLES
06/12/2012 02:55 EST | Actualisé 04/02/2013 05:12 EST

Combats et bombardements autour de Damas (ONG)

L'armée syrienne bombardait jeudi plusieurs bastions rebelles à travers le pays, et affrontait des insurgés en particulier en périphérie de Damas, a rapporté l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

Ces violences font chaque jour des dizaines de morts en Syrie: mercredi, au moins 104 personnes ont péri à travers le pays, dont 40 à Damas et dans sa périphérie, selon l'OSDH, qui s'appuie sur un réseau de militants et de sources médicales civiles et militaires.

A Damas même, les forces de sécurité se sont massivement déployées jeudi après l'explosion d'une voiture piégée dans le quartier de Zahra (sud).

Selon les premières informations de l'OSDH, l'attentat n'a pas fait de victime. Mais la télévision officielle a affirmé que "des terroristes d'Al-Qaïda" avaient fait exploser une voiture piégée "devant un centre du Croissant-Rouge à Damas, faisant un mort et d'importants dégâts".

Dans la banlieue de la capitale, l'artillerie de l'armée était engagée contre Douma (nord-est), Daraya et Mouadamiya al-Cham (sud-ouest), tandis que des combats opposaient rebelles et soldats à Erbine (est), où des insurgés se sont emparé de trois véhicules militaires dans un dépôt de l'armée, selon l'OSDH.

Le régime du président Bachar al-Assad a envoyé de nouvelles troupes pour reconquérir Daraya, d'où ont été tirés, selon l'armée, les obus tombés récemment sur le quartier résidentiel de Mazzé à Damas.

"Les militaires (loyalistes) avancent petit à petit à Daraya mais l'Armée syrienne libre (ASL) se bat pied à pied pour les empêcher de progresser dans la ville", a expliqué un militant anti-régime de la ville contacté par l'AFP via Internet.

"Ils sont été capables de s'emparer de 30% de la localité et il y a de sérieuses inquiétudes sur ce qui arrivera s'ils réussissent à la prendre complètement", a ajouté ce militant se présentant sous le nom d'Abou Kinan.

L'agence officielle Sana a affirmé que l'armée poursuivaient "aujourd'hui (jeudi) les terroristes du Front al-Nosra, qui appartient à Al-Qaïda, à Daraya".

Citant des sources militaires non identifiées, l'agence a assuré que Daraya serait "bientôt totalement nettoyée des terroristes", terme par lequel les autorités syriennes désignent les rebelles.

La banlieue de Damas est désormais au coeur des combats, le régime ayant lancé une opération militaire pour reconquérir un rayon de huit kilomètres autour la capitale, qu'il veut à tout prix conserver pour être en position de négocier une issue au conflit, selon des experts.

Ailleurs dans le pays, de violents combats ont opposé rebelles et soldats, appuyés par l'artillerie, dans plusieurs quartiers d'Alep (nord), tandis que l'artillerie bombardait des localités de la province de Deraa (sud), selon l'OSDH, qui ajoute que des explosions ont secoué les villes de Hama (centre) et Deir Ezzor (est).

A Sfira, au sud-est d'Alep, le Front al-Nosra s'est emparé d'une station électrique, selon la même source.

L'OSDH a recensé plus de 41.000 morts, en majorité des civils, depuis le début de la contestation contre le régime de Bachar al-Assad il y a plus de 20 mois.

sbh/tp/fc