NOUVELLES
06/12/2012 11:28 EST | Actualisé 05/02/2013 05:12 EST

Barry Larkin, intronisé cet été, ne veut pas voir de tricheurs au Temple

NEW YORK, États-Unis - Barry Larkin veut que le club le plus exclusif du baseball reste sans tache.

Larkin, admis au Temple de la renommée en juillet, après une carrière de 19 ans avec les Reds, trouve que ceux qui ont triché n'y ont pas leur place.

«Je crois qu'ils ne le méritent pas, parce que je sais comment ç'a été difficile pour moi d'y accéder, a dit Larkin, joueur par excellence de la Nationale en 1995. Je sais comment ç'a été exigeant de rivaliser à chaque jour.»

Larkin était à New York pour signer des items qui feront partie de l'encan des 25 ans de Steiner Sports, compagnie spécialisée dans les articles commémoratifs. Les profits iront à des organismes qui soutiennent les gens affectés par l'ouragan Sandy.

Dans environ un mois, on connaîtra les résultats du scrutin pour déterminer qui fera son entrée au Temple en 2013. Barry Bonds, Roger Clemens et Sammy Sosa sont admissibles au scrutin pour la première fois.

Larkin croit que les tricheurs seront gardés à l'écart du Panthéon, un peu comme l'est Pete Rose, qui est banni à vie pour avoir parié sur le baseball.

La grande majorité de la carrière de Larkin s'est déroulée à l'époque des stéroïdes, mais il ne veut pas tirer de conclusions hâtive sur ses adversaires d'antan, préférant voir des preuves solides.

«On ne peut pas se baser sur des ouï-dire, a dit Larkin, qui sera le gérant du Brésil à la Classique mondiale de baseball, au mois de mars. Vous êtes innocents jusqu'à preuve du contraire.»

Celui qu'on a vu 12 fois au match des étoiles aborde les dangers de consommer des produits dopants avec les jeunes, par l'entremise de l'oeuvre de charité qui porte son nom.

«Nous parlons de l'importance de ne pas prendre des raccourcis, a dit Larkin. Les jeunes sont attentifs et ils vous écoutent. Ils sont très conscients de ce qui se passe.»