NOUVELLES
06/12/2012 03:01 EST | Actualisé 04/02/2013 05:12 EST

Accident de travail mortel à Charlesbourg : la plate-forme était déficiente

Une plate-forme élévatrice mal conçue a joué un rôle dans la mort d'un travailleur de 45 ans à Charlesbourg en mars dernier. Bruno Giroux et un autre de ses collègues de l'entreprise Revêtements de la capitale ont fait une chute de quatre mètres sur un chantier de construction du boulevard Louis XIV.

Dans son rapport, la Commission de la santé et sécurité au travail (CSST) conclut que des lacunes dans la conception de la plate-forme élévatrice ont provoqué la chute. Un boulon de rétention a cédé sur la structure au moment de l'accident. Grièvement blessé, Bruno Giroux a succombé à ses blessures six jours plus tard. Son collègue de 35 ans a aussi subi des blessures graves.

À la suite de cet accident mortel, la CSST a exigé des correctifs sur la plate-forme, mais l'entreprise Revêtements de la Capitale a plutôt choisi de ne plus utiliser l'équipement.

Puisqu's'agit d'un problème de conception de la plate-forme, la CSST considère que le fabricant, Plafolift, a agi de façon à compromettre la sécurité des travailleurs. Ce modèle de plate-forme a d'ailleurs fait l'objet d'un rappel par l'entreprise.

Plafolift a reçu un constat d'infraction de la CSST. L'amende peut varier de 15 400 $ à 61 700 $ pour une première offense pour ce type de manquement. Elle peut s'élever à 155 000 $ s'il s'agit d'une récidive.