NOUVELLES
05/12/2012 04:43 EST | Actualisé 04/02/2013 05:12 EST

Wall Street finit indécise, toujours nerveuse face au débat budgétaire

Wall Street a terminé indécise mercredi, les investisseurs restant suspendus aux négociations en cours sur le budget américain: le Dow Jones, porté par le secteur financier, a gagné 0,64% alors que le Nasdaq, plombé par Apple, a cédé 0,77%.

Selon des résultats définitifs, le Dow Jones Industrial Average a avancé de 82,71 points à 13.034,49 points, et le Nasdaq, à dominante technologique, a reculé de 22,99 points à 2.973,70 points.

L'indice élargi Standard and Poor's 500 s'est apprécié de 0,16% ou 2,23 points, à 1.409,28 points.

Ce dernier, ainsi que le Dow Jones, a profité de propos encourageants sur l'avancée des discussions à Washington, selon les experts de Charles Schwab.

Le président Barack Obama a en effet "évoqué la possibilité de conclure un accord sur le mur budgétaire +d'ici environ une semaine+ si les parlementaires républicains acceptaient un compromis sur les augmentations d'impôts pour les plus aisés", ont-ils noté.

Les républicains réfléchissent de leur côté, selon le New York Times, à l'idée de céder sur ce point.

De plus, "les pressions s'intensifient sur les responsables politiques pour qu'un accord soit conclu au plus vite", a remarqué Michael Gayed, de Pension Partners. Faute de compromis d'ici la fin de l'année, une cure d'austérité forcée s'imposera au pays.

Les investisseurs ont aussi digéré une salve d'indicateurs économiques "meilleurs qu'attendu" pour certains, selon les analystes de Charles Schwab.

L'activité dans les services s'est ainsi accélérée en novembre dans le pays, selon un indicateur de l'association professionnelle ISM.

Les embauches du secteur privé aux Etats-Unis ont en revanche baissé en novembre, ce qui "est le signe d'un marché de l'emploi faiblissant", a remarqué Peter Cardillo de Rockwell Global Capital. "Mais une grande partie de cette baisse est due au passage de l'ouragan Sandy" sur la côte est du pays fin octobre, a-t-il nuancé.

La révision à la hausse de la productivité des entreprises aux Etats-Unis au troisième trimestre est par contre "un signe clairement positif", a souligné M. Cardillo.

Le Nasdaq a de son côté pâti de la forte chute d'Apple, qui a enregistré sa plus forte baisse de l'année.

Le marché obligataire a légèrement progressé. Le rendement du bon du Trésor à 10 ans a reculé à 1,591% contre 1,608% mardi, et celui à 30 ans à 2,779% contre 2,780% la veille.

jum/sl/rap