NOUVELLES
05/12/2012 01:06 EST | Actualisé 04/02/2013 05:12 EST

USA: le taux de chômage officiel devrait remonter à cause de Sandy

Le marché du travail américain semble avoir été durement éprouvé en novembre par les conséquences de l'ouragan Sandy, et cela risque de se traduire par une remontée du taux de chômage officiel vendredi.

Le département du Travail doit publier à 13h30 GMT son rapport sur la situation de l'emploi et du chômage en novembre dans le pays.

Les analystes estiment que ce document devrait faire apparaître une chute des embauches de 47% par rapport à octobre, à 90.000 créations de postes, et une remontée du taux de chômage de 0,1 point, à 8,0%.

Selon l'enquête mensuelle sur l'emploi publiée mercredi par la société de services informatiques ADP, les entreprises privées n'ont créé ce mois-là que 118.000 emplois nets, soit 25% de moins qu'en octobre,

ADP estime que "Sandy a fait des ravages sur le marché du travail en novembre en soustrayant 86.000 emplois".

"Les secteurs de l'industrie manufacturière, de la distribution, de l'hôtellerie et des loisirs, et du travail temporaire ont été particulièrement frappés" par cet ouragan meurtrier passé sur le Nord-Est des Etats-Unis dans les derniers jours d'octobre, précise ADP.

"Abstraction faite de la tempête, le marché du travail a réalisé une bonne performance pendant le mois" de novembre, ajoute la société spécialisée dans les solutions de gestion de la paye et des ressources humaines

"C'est particulièrement impressionnant au vu de l'incertitude créée par l'élection présidentielle (remportée par le président sortant Barack Obama le 6 novembre, NDLR) et le mur budgétaire qui approche à grand pas", estime l'enquête, notant que "les entreprises semblent s'en tenir fermement à leurs décisions d'emploi et de licenciement".

L'expression du "mur budgétaire" désigne la cure de rigueur forcée que les Etats-Unis risquent de s'imposer à partir de début janvier, faute d'accord exprès d'ici à la fin de l'année entre le Congrès et la Maison-Blanche pour l'éviter.

Les deux indices d'activité ISM publiés lundi et mercredi confirment en partie les résultats de l'enquête ADP dans la mesure où ils suggèrent que l'emploi a baissé dans le secteur manufacturier et que les embauches ont très nettement ralenti dans l'ensemble des autres secteurs d'activité.

Notant que les effets de Sandy sont très forts sur certains secteurs de l'économie, Joel Naroff, de Naroff Economics Advisors, juge qu'il conviendra de "regarder avec une certaine prudence toutes les données économiques pour novembre et décembre".

"Il est probable que certains chiffres apparaîtront inférieurs à ce qu'ils seront dans les mois à venir quand l'activité sera soutenue par la reconstruction post-Sandy", ajoute-t-il.

Pour son confrère Thomas Julien, de la banque Natixis, Sandy semble avoir eu un effet plus fort qu'on ne le pensait jusque-là sur l'économie, mais cela rend paradoxalement "l'amélioration sous-jacente du marché de l'emploi bien plus forte" qu'en octobre.

mj/sl/jca