NOUVELLES
05/12/2012 12:50 EST | Actualisé 04/02/2013 05:12 EST

USA: le Pentagone commence à envisager des coupes budgétaires automatiques

Le département américain de la Défense a commencé à se préparer à la mise en oeuvre début 2013 de coupes automatiques équivalent à 10% de son budget si aucun n'accord n'est trouvé entre Maison Blanche et Congrès pour éviter le "mur budgétaire".

"Nous pensons qu'il est prudent à ce stage de commencer à planifier ça en interne", a déclaré mardi le porte-parole du Pentagone George Little.

"Nous pensons toujours que ce serait dévastateur pour notre défense nationale", a-t-il ajouté, expliquant que le but de cette préparation était d'éviter de mettre en oeuvre ces coupes "de façon absurde".

Faute d'accord entre pouvoirs exécutif et législatif, la loi prévoit la mise en oeuvre le 2 janvier de coupes automatiques de 500 milliards de dollars sur dix ans pour le Pentagone, via un mécanisme dit de "séquestration".

Pour l'exercice budgétaire 2013 --qui a débuté le 1er octobre--, les coupes prévues atteignent 52,3 milliards de dollars. Le projet de budget présenté par l'administration Obama est de 525 milliards auxquels il faut ajouter 89 milliards pour la guerre en Afghanistan.

La mise en oeuvre de ces coupes met selon lui "en péril" la stratégie dévoilée début 2012 par le Pentagone, qui prévoit d'attacher plus d'importance à l'Asie-Pacifique et d'investir notamment dans les forces spéciales, les drones et la cyberdéfense.

De fait, ces coupes devant s'appliquer à tous les postes budgétaires de la Défense à l'exception des salaires des militaires, le Pentagone ne dispose que de peu de marge de manoeuvre pour décider où tailler mais il est possible selon M. Little de "prendre des décisions à l'intérieur des postes budgétaires pour définir les priorités".

mra-ddl/rap